Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Rencontre avec Mister Jack

Ca y est ! Je l’ai enfin rencontré !

Drôle de rencontre, peu conventionnelle, mais j’ai adoré.

Rdv à la brasserie en face de la gare, a 14h au Mans, pour une visite immobilière, mais oui !

J’arrive, Mister Jack est là, attablé avec un couple d’amis par lesquels il a eu vent de l’Affaire du siècle. Je me présente, serre la main du couple, et fais la bise à Jack comme si on se connaissait depuis de longs mois :-) Eh oui, personne ne pourrait se douter que c’est notre première rencontre…Jack a l’air fatigué, comme d’habitude, il ne dort pas assez.

Un café plus tard, et l’associé de Jack arrivant, nous nous mettons en route vers Tours. Je fais taxi pour le couple, et Jack monte avec son associé.

DE L'UTILITE DES LONGS TRAJETS EN VOITURE

Quelle mine d’informations étonnante que ce couple de personnes d’un certain age… Ils connaissent Jack depuis l’enfance. En une heure de route, lorsque l’on sait poser les bonnes questions, on apprend des choses… Jack serait donc marié ? Ah oui… Avec trois enfants ? Eh bien, quelle surprise… Je me doutais bien de quelque chose de louche, mais pas de cela. Dommage, il est craquant. Mais ce n’est pas un soucis, je commence à être rodée et de toutes façons, je m’étais résolue à l’idée que c’était hors de question que je fasse quoi que ce soit avec lui. Les dragueurs invétérés, ce n’est pas pour moi. Par contre, partenaire de business, qui sait ? 

LA VISITE DU DOMAINE

Enfin, visite d’une demeure de rêve sur près de 34 hectares, avec château, dépendances et les différentes affaires s’y rapportant, et discussions du potentiel de développement, aussi bien au niveau des chambres d’hôtes, que du cabaret et des autres activités annexes au tourisme.

Au fil des centaines de mètres de visites, nous échangeons des impressions, des avis, parlons business comme si cela nous était naturel depuis des années, et j’apprécie vraiment Jack en version 3D, comme je m’en doutais de toutes façons. Il est identique, un brin charmeur, évidement, comment enlever ce qui est dans sa nature ? Du charme, un sourire à tomber, et un brin tactile, tout ce que j’aime. La grande classe…

C’est autour d’un verre que se fera la négo du prix d’achat, dont le nombre de zéros risquerait presque de me donner mal à la tête, moi qui m’étouffe rien qu’à l’idée de payer une redevance télé de 116 euros à compter de cette année… Cela dit, les négos business, je connais, et j’apporte mon grain de sel, mes conseils et mes interrogations. Je sais que je n’achète pas, mais Jack voulait que je donne mon avis, alors je ne vais pas me gêner, d’autant plus que le contact passe plutôt bien, que ce soit avec son associé, ou le propriétaire des lieux.

La soirée continue au restaurant, lieu agréable, repas excellent, discussions à bâton rompu, et finalement Jack paye l’addition pour tout le monde, avant de me proposer discrètement d’aller finir la soirée dans un bar tous les deux. Proposition que j’accepte, évidement !

TETE A TETE

Nous voici donc vers minuit chez Couleur café, bar homo du vieux Mans, ambiance chaleureuse, un peu bruyante, mais un tête à tête bien sympatique… Jack et moi parlons jusqu’à la fermeture, de Meetic, de différentes anecdotes, il me fait même lire les sms dont son hôtesse de l’air le harcèle à longueur de journée, bref, il n’a pas terminé l’histoire, visiblement, et attend qu’elle se fatigue.

Finalement, il aurait 39 ans et non 37, ce dont je doute, mais il refuse de montrer sa carte d’identité, vu que je ne veux pas parier. Il me demande de parier « quelque chose qui vaille la peine »… alors je préfère ne rien dire J et il range son porte feuille… Je ne vais pas lui céder, non plus, il faut arrêter de rêver. Mais la vraie raison est ailleurs, je pense qu’il a autre chose à cacher. Je finirai bien par savoir, et à priori, je pense que c’est un moyen de préserver son identité réelle… Je ne connais pas son nom de famille… Même si je crois savoir ce que c’est… Question déduction !

Je trouve que l’on a une grande complicité. J’aime le charrier, et j’arrive parfois à le déstabiliser, ce qui n’est pas désagréable… D’un autre coté, il est attentionné, et aux petits soins je trouve, c’est agréable. Je profite de ces instants sans arrière pensée, c’est agréable ; tout simplement.

J’attends qu’il se dévoile, qu’il me parle de sa probable femme ( ?) et je me pose des questions…

La première fois que je l’ai eu au téléphone, il y avait des enfants autour de lui, qu’il avait dû renvoyer jouer plus loin. Deux ou trois fois, lors d’autres conversations, j’ai entendu une femme l’appeler d’une autre pièce et il lui répondait «j’arrive». Alors tout ça colle plutôt bien, d’autant que je ne l’ai pas déposé devant chez lui mais au bout de sa rue, sous prétexte que c’était l’embranchement pour l’autoroute pour moi… Alors ça collerait.
D’un autre coté, quelle femme accepterait d’avoir son mari pendu sur le net ou au tel a des heures pas possibles tous les jours ? qu’il parte plusieurs jours, à l’étranger, etc etc… Enfin, arrêtons de nous torturer l’esprit. Ce n’est pas mon problème…

DOMMAGE

En dehors de ce point noir, je le trouve assez craquant physiquement, avec un sourire et une manière de plisser les yeux qui me rappellent étrangement les traits d’une amie d’enfance, une familiarité plutôt rassurante, comme si je le connaissais depuis longtemps.

Niveau intellectuel et personnalité, je le savais, c’est tout ce que j’apprécie chez un homme. Et niveau professionnel, je pense que l’on pourrait plutôt bien s’accorder et se complémenter.

En tous les cas, on doit se revoir très prochainement, comme on se l’est promis a 6h ce matin via MSN et par téléphone, avant de se dire bonne nuit. Et tout cela pour parler business, ce qui est, je pense, une sage décision.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nicolas 31/07/2006 13:41

vous allez me répondre que je dis ça parce que je suis petit et j'en souffre. oui et non : d'une part je ne suis pas si petit que ça et je n'en souffre pas particulièrement. d'autre part mon cerveau n'est pas relié à ma taille et je ne réfléchis pas en fonction de ma taille mais de façon indépendante. On peut trouver un homme grand beau pour l'allure que ça lui donne et cela m'arrive, ce n'est pas cela que je conteste. c'est de faire de la taille un critère indispensable à la beauté alors que ce n'est qu'un critère parmi d'autres. cela relève du stéréotype le plus basique ("l'homme doit faire  10 cm de plus que la femme"). Une femme n'a pas besoin d'être blonde à forte poitrine pour être belle même si cela peut participer  à lui donner un certain charme.
On a récemment essayé de faire changer le regard des gens sur les obèses, les personnes handicapées, etc. Il est temps de s'attaquer à changer le reagrd sur les gens de petite taille (et pas seulement les nains).
 
bien à vous

Whereistheone, alias Marjorie 14/08/2006 08:34

où ai-je dit que la taille avait de l'importance pour que je trouve qqn beau? Nulle part.Par contre, il est vrai que mes gouts personnels me poussent vers un compagnon plus gran dque moi, (10 ou 15 ou 20 cm, aucune importance, je m'en fous!). J'ai les hommes grands, chacun ses gouts, non?Mais certains hommes plus petits ont bcp de charme, d'élégance, etc... meme si je ne sortirai jamais avec par simple gout.Un type m'a bien dit un jour que comme j'étais blonde il ne me trouvait pas à son gout, moi ca m'a fait rire, et puis je me suis dit chacun son trip!Il faut de tout pour faire un monde!