Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Trouble inattendu...

Un homme vient de me troubler, à mon grand étonnement.

C'est assez rare pour que cela me perturbe, moi qui suis de marbre 99% du temps et aussi glaciale et imperturbable qu'un iceberg.


J'étais avec une amie, et nous allions rendre visite à Pedro, un gars de la campagne qui ne parle que portugais, mais qui a un don particulier : il est medium depuis toujours. Pedro est un de ses amis à elle, il a la cinquantaine passée, et allait partir pour le portugal quelques jours après notre visite, pour les fêtes de fin d'année. Il nous fallait donc le voir avant son départ. Nous sommes arrivées chez lui en fin de journée, et la femme de Pedro faisait la traduction.


Inutile de dire que nous avons parlé de tout un tas de choses sur mon passé, et nous avons également abordé mon avenir, c'est le rôle du médium, quelque part. Bref, durant la "consultation", une pause thé s'est imposée. Et là, le fils de Pedro, rentré de sa journée, est venu s'installer près de nous avant de prendre part à la conversation.

 

Bel homme, grand brun, les yeux sombres, une barbe de 3 jours savamment entretenue, une allure chic et décontractée, jeans usés et pull sobre, un sourire à tomber par terre. Nous avons fini par parler tous les deux face à face, de tout un tas de choses. Il me vouvoyait au départ, j'ai trouvé ça charmant et ringard... Parlé de mes relations avec les hommes, entre autres, vu qu'il en avait été longuement question lors de la consultation de son père. M'entendre dire que je suis "une superbe femme", et que je n'ai "vraiment aucun complexe à avoir", que si ça ne marche pas avec quelqu'un, c'est "que visiblement, je mérite bien mieux", ça fait du bien.

Ce n'était pas dans l'intention de me draguer, avec une ligne de drague à deux balles, non, c'était sincère et direct. Et j'ai trouvé que Tonio (c'est son nom) avait une maturité étonnante, et un regard très serein sur les relations humaines. Une sagesse que peu d'hommes ont, même passé la quarantaine.

Tout est une histoire de destin, oui, ce qui doit arriver arrive forcément, sans rien forcer.

Si l'on passe à coté de quelque chose, c'est qu'on n'a rien raté.

Prendre les choses avec philosophie, permet de faire que tout arrive, et que les bonnes choses se mettent en place.

Il ne sert à rien de souffrir pour un homme qui n'en vaut pas la peine

Il faut croire en ses capacités afin d'atteindre son but plus facilement

etc etc...

 

Bref, j'ai eu l'impression de m'entretenir avec le Dalai Lama, ou presque.


Tonio n'a pas les dons de son père, non, mais il sait interpréter les choses, et il sait non seulement écouter, mais parler pour dire des choses essentielles. 


perruche.JPGDu moment où il est entré, une perruche s'est installée sur son épaule et lui faisait des bisous sur l'oreille et sur les lèvres. Une attitude étrange pour une perruche, que je n'ai jamais pu approcher ou toucher. Une perruche qui ne fait cela qu'avec lui, qui passe son temps avec lui tant qu'il est dans la maison. Lui aussi a un certain don avec les animaux, du moins avec cet oiseau, qui ne se laisse approcher de personne. J'ai été touchée par cette complicité, jusque dans le geste anti-tabac, car dès qu'il porte une cigarette à sa bouche, la perruche la lui ôte systématiquement. Etrange comportement... D'ailleurs, dès que la cigarette est allumée, cette perruche se tourne pour ne pas être dans les volutes tabagiques en remuant les ailes...Plutôt comique! Les animaux sentent la pureté des gens, et de leurs âmes, ça je le sais personnellement. J'en déduis tout simplement que Tonio est quelqu'un de simple et sincère.


Nous avons beaucoup échangé, il me fixait droit dans les yeux en permanence, comme pour me faire passer un message sans le transcrire en paroles.


J'avoue que ce regard m'a perturbée, que j'ai été touchée par ses paroles, son regard, son sourire, son attitude, sa façon d'être. Il émane de lui un tel magnétisme, c'est rare pour moi de ressentir cela. Il semble serein, si posé, si calme, si sage, dans le sens propre du terme. Une sagesse empirique que n'ont que les gens qui ont vécu, qui ont le recul indispensable dans une vie pour ne pas stresser pour un rien, une sérénité plutôt troublante pour un homme de son âge, car il n'a pas la quarantaine, il doit avoir environ 35 ans...


En partant, j'ai eu du mal à prendre congé, non pas auprès de Pedro ou sa femme, non, mais auprès de lui, cet homme si étrangement lucide sur la vie, l'amour, le destin et les relations humaines. Et j'ai eu toute la soirée ce regard dans la tête, si sombre, si intrusif, si intense. Ce sourire craquant aussi.


Il ne part pas au Portugal pour Noêl avec ses parents, qui eux partent 6 semaines. Il n'a pas assez de vacances alors il reste seul pour les fêtes. Il est fort probable que l'on se revoit assez vite, nous avons échangé nos numéros 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alban 28/12/2011 22:02


Ma Pauvre Marjorie …. Tu es toujours aussi con !

Whereistheone, ou Marjorie 28/12/2011 22:11



Mais oui Alban, je te remercie, ah ah ah... Si t'as rien de mieux à dire, évite les comm, merci, et bonne année à toi! Toujours aussi critique...


Pourquoi changer hein? surtout si c'est pour être pire