Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Envies...

 

Envie


De sentir sa présence près de moi, ressentir la chaleur de son corps, le souffle de sa respiration, la caresse de ses mains sur mon corps, la protection de ses bras autour de moi


D’entendre sa voix me murmurer des mots doux à l’oreille, de sentir mon corps frissonner et mon cœur exploser dans ma poitrine alors que mes jambes me portent à peine


De croiser son regard si brûlant, si intense, qu’il me consume tout entière alors que je m’efforce de garder mon sang froid, ordonnant à mes jambes de ne pas flancher, à mon cœur de ne pas partir au galop, à mes yeux de ne pas me trahir malgré moi


De le toucher même si mes doigts tremblent, de le caresser avec douceur et volupté, sentir le grain de sa peau et son corps chaud sous mes paumes, me surprendre à aimer chaque partie de son corps, chaque centimètre carré de sa peau…


Me sentir si vulnérable et pourtant si sereine lovée dans ses bras, ma joue sur son épaule et humant son odeur masculine


Ressentir sa bienveillance dans la sérénité qu’il m’apporte sans même s’en rendre compte…

 

steve_hanks_-_nu_rouge.jpg


Envie aussi


De sentir sa main passer dans mes cheveux, tout en écoutant la mélodie de sa voix, si sensuelle, si douce,  quand il parle de tout et de rien


De passer une autre nuit dans la chaleur de ses bras, la douceur de ses étreintes,  et la pureté authentique de nos  échanges charnels


Envie de l’embrasser, de le goûter, de l’effleurer avec chaque partie de mon corps, de laisser toute mon animalité s’exprimer avec lui


De prendre sa main et ne jamais plus la lâcher, ne plus jamais sentir ce déchirement quand les au revoir laissent un vide sidéral et que le temps s’égrène avec lourdeur et tristesse dans l’attente d’une prochaine fois très hypothétique


 

Envie, malgré ma peur


  renate_holzner_-_tentation.jpg

De fondre en face de cette douceur que je pensais ne jamais trouv er en quelqu’un, qui me charme et me tétanise tout à la fois


de me dissoudre complètement désarmée face à une telle sensibilité si bien cachée, mais si délicieusement présente, qui semble toucher du doigt la mienne et lui répondre en harmonie


de me liquéfier face à la rencontre d’un être que je cherchais sans jamais penser le croiser un jour, cet opposé complémentaire  qui arrive telle une évidence quand je n’espérais plus rien

 

 

Et aussi


Envie d’apprivoiser cette peur panique qui m’envahit parfois,


de dompter la bête sauvage qui sommeille toujours en moi et est toujours prête à rugir


d’endormir mes impatiences et mon impulsivité, ces plaies inguérissables qui ne se referment jamais


d’apprendre à gérer dans la sérénité, la patience, l’humilité et la sagesse.


 

Ne plus combattre,
laisser venir,
avoir confiance…

Ne plus avoir peur, enfin…

 

Illustrations : Steve Hanks "nu rouge" et Renate Holzner "tentation"

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article