Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Sales gosses

Je suis tout de même effarée de voir à quel point les gens de nos jours sont absolument incapables de se prendre en charge, et en l’occurrence  de s’occuper des autres. Je suis toujours en train d’halluciner quand je vois l’ingratitude et le manque de respect de certains gamins monstrueux envers leurs parents, de constater à quel point certains peuvent être mal éduqués.

 

Bien sûr, c’est facile à dire pour quelqu’un qui n’a pas d’enfants, l’argument est évident (épargnez-vous donc les critiques dans les commentaires, je vous en saurai gré!). Mais nul n’est besoin d’avoir d’enfants, pour VOIR tout simplement que le gosse ne sait pas se tenir, qu’il gesticule à table, qu’il pique des colères stupides et se roule par terre dans le super marché parce que sa mère ne prend pas le dernier truc à la mode dans le rayon, ou également, de voir que certains gamins se permettent de taper leurs parents quand on leur refuse quelque chose.

 

Dans le train, un jour, je me souviens avoir dû supporter plus de trois heures durant une gamine montée sur ressorts, que sa mère essayait vainement d’occuper grâce à la valise de jouets et d’activités diverses qu’elle avait pris le soin d’emmener, alors que sa monstrueuse gamine de 4 ans voulait juste aller se promener dans le couloir ou grimper debout sur son fauteuil pour regarder les gens de derrière, passablement excédés par l’énergumène au point d’en changer de wagon. La pauvre mère désemparée ne savait pas comment contenir cette chose ingrate qui ne faisait qu’hurler, et balancer les crayons sur les sièges de devant. Quand, à bout, la mère a presque osé élever légèrement le ton, la gamine lui a balancé une claque, et la seule réponse de la mère fut « c’est pas bien Léa, tu le sais bien, on ne doit pas taper sa maman, je te l’ai déjà dit cent fois »

Ah bon ??? cent fois ?

Pardon ???


Parce que moi, je me serais fatiguée à lui répéter cent fois ? Ma parole, mais c’est quoi cette attitude? Franchement, pas même une fois je lui aurais dit ça, parce que chez moi, jamais un enfant ne lève la main sur un aïeul, et de toutes façons, jamais une gamine n’aurait eu un tel comportement à la base.

 

Sans parler d’une gamine qui tapait sa mère dès qu’elle lui disait non, à grands coups de poings dans les cuisses de maman, le tout du haut de ses deux ans. J’avais été outrée et n’avais pas manqué d’en faire la remarque à mon amie (eh oui !) qui n’a pas su me répondre autre chose que sa fille ayant tellement été désirée longtemps (grossesse à 43 ans tout de même) elle n’osait par conséquent rien lui refuser… Ben voyons !!! Quelle bonne raison !

 

Merde alors.

Parce que dire NON à un gamin, c’est lui faire du mal peut-être ?


Est-ce qu’il va moins aimer ses parents pour autant ?


Parce qu’on lui refuse un bonbon avant de manger, qu’on lui interdit de marcher sans chaussons, qu’on lui demande de ranger sa chambre, qu’on lui demande de rester assis pendant une heure, que sais-je encore ?


Ce n’est tout de même pas la lune !

 

Il y a des bases de savoir-vivre et de politesse à respecter, et celles-ci s’apprennent dès le berceau selon moi. La quantité de gamins impolis m’effraie, les gosses qui ne savent même pas dire merci me surprennent. Chez moi, « merci » a du être l’un des premiers mots que j’ai pu dire et j’entends encore les « qu’est-ce qu’on dit ? » « meeeessssiii » « merci qui ? » « meeessssiii moman (ou mamy ou papa ou papy en fonction de la situation) ». Pas question que je ne dise pas merci c’était évident. C’est même tellement imprégné dans mes automatismes, que je dis merci pour tout ce que l’on me donne d’ailleurs, qu’il y ait lieu ou pas, ce qui fait bien rire autour de moi.

 

A titre d’anecdote, je me souviendrai toujours du jour où le « merci qui ? » a suscité une réponse des plus comiques chez moi ; A l’époque, il y avait une publicité pour des yaourts à la télé, (dans laquelle la voix off demandait « on dit Merci qui ? ») et moi j’ai donc fait une pointe d’humour en répondant comme la chanson de la pub à ma mère « merci mamy Nova ». Ce jour là, j’ai bien évidement fini dans ma chambre, au coin. Ma mère n’avait pas apprécié mon humour…

 

Et la politesse n’est qu’un exemple parmi d’autres.

 

Le respect d’autrui et de ses biens me semble également indispensable. Une amie de ma mère a deux jumeaux qui n’ont aucun interdit et se permettent quand ils arrivent de faire comme chez eux : quelle ne fut pas ma surprise lorsque je vis la double tornade arriver chez ma mère, l’un grimpant sur le canapé en cuir avec ses chaussures tandis que l’autre rampait sous la table de salle en hurlant qu’il était invisible. C’est ma mère qui est finalement intervenue, alors que je bouillais de le faire, espérant vainement que la mère intervienne elle-même. « oh, tu sais, ils sont jeunes, il faut les laisser s’exprimer » a-t-elle répliqué. Ben voyons !

Pas étonnant au final, que cette femme soit en froid avec sa famille et notamment son frère qui ne souhaite plus la recevoir chez lui : ils sont brouillés parce qu’elle a eu la malencontreuse idée de reprocher à son frère de ne pas ranger ses objets fragiles lorsqu’il sait que ses neveux débarquent. Trop drôle !

 

Alors moi quand je vois ça, j’avoue que ça me sidère !

 

Les gosses qui hurlent dans les supermarchés pour obtenir le paquet de gâteaux X ou Y,

ceux qui se traînent par terre parce qu’ils veulent être dans les bras de papa ou maman et ont la flemme de marcher,

ceux qui braillent dans les parcs pour refaire un 138e tour de balançoire,

ceux qui piquent systématiquement les jouets des autres,

ceux qui bousculent leurs petits congénères trop gentils pour piailler et se mettent à pleurer bêtement d’impuissance,

et ceux n’ont aucun respect pour rien et touchent à tout,

et ceux qui demandent systématiquement « pourquoi? » quand on leur demande de faire quelque chose, comme si l’on devait se justifier de leur donner un ordre. (je ne parle pas ici de curiosité d'esprit mais de demandes de justification aux parents, bien sûr)

Bref, ils me gonflent, les pauvres, mais ce n’est pas à eux que j’en veux le plus.

 

Non, je plains leurs parents, parce que j’avoue avoir du mal à comprendre comment ils peuvent ne pas avoir la moindre autorité sur leur progéniture, comment ils peuvent se laisser bouffer par des monstres de moins de un mètre de haut.

 

Alors quand je tombe sur des émissions télé comme Super Nanny, je trouve cela comique et effarant de désolation. La super Nanny qui débarque pour rétablir l’ordre dans une famille, et pour apprendre aux parents les règles de base de l’éducation, ça me fait perdre tout espoir en l’humanité finalement.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

fanch 04/12/2006 09:56

Il parrait que les enfant sont ce que veulent les parents sans l'avouer, y compris lors des maladies.Il y a des limites qu'il ne sert à rien de chercher à dépasser dans la patience d'un enfant, il  faut profiter des instants de calme.Les enfants sont comme les animaux, ils ressentent l'état d'esprit de leur interlocuteur. A chacun de trouver les meilleures pensées, .... et d'éteindre la télé! (ou de faire un peu plus attention à ce qu'il s'y dit)Tout ce qu'ils demandent s'est de l'attention, rien ne leur fait plus plaisir de relever le nez et de voir que tu le regarde sans rien dire, sans qu'il le réclament.Tout ceci prend du temps, s'est comme ça.Pour le reste la communication doit être graduelle et ne passe pas forcément par la loie de celui qui parle le plus fort ou de celui qui a la force de distribuer de des baffes.Enfin je dis ça ....

gaby 02/12/2006 23:43

bravo voilà un article qui sucite avalange de commentaire ou l'on peu y entrevoire quelques parents ou futur parents démissionnaire.... pas d'excuses messieurs dames si vous faitent des enfants ne laissez pas à d'autres la tàche de les éduquer. si vous devez être sévère avec eux ne vous biller pas ils ne vous en aimerons pas moin... petites précision pour les mauvaise foix j'ai 45ans ( suis divorcé) et trois enfants dont 2 sont adultes.... et accessoirement je suis éducateur...... trop facile de reporter sur notre brave société n'oubliez pas la société de demain c'est votre affaire au travers de vos enfants....
 pas besoin d'avoir des enfants pour parler d'éducation.                           bises a toi marjorie..... à+, gaby.

Whereistheone, alias Marjorie 03/12/2006 17:16

eh oui, merci bien Gaby, de conforter mon point de vue sur les parents de plus en plus démissionnaires...Ca fait plaisir!Merci et bon dimanche!

Angel 02/12/2006 23:08

Pour avoir de bons enfants, il faut avoir de bons parents. A méditer.......
@+  Bisous  à tous.

Whereistheone, alias Marjorie 03/12/2006 17:14

m ais existe-t-il de bons parents? La question est là, car il n'y a pas non plus de parents parfaits...

PETRUS 01/12/2006 10:13

Que d opinion et de commentaires, on sent que le sujet pationne, ça me fait penser a l equipe de France de football, 50 million de selectionneurs. Tout le monde a une opinion  OU une experience a faire partager. Que dire ? j eleve mes momes et ça se passe bien, des amis qui les eleve de la meme façon ont des resultats catastrophique ( tentative de suicide, alcool ....). Il n\\\'y a pas de recette miracle ça se saurait !!!!.Une remarque les generations precedentes avaient souvent un parent a la maison, maintenant souvent les deux parents travaillent ( vu les salaires de misere et le prix de l immobilier ) et il y de plus en plus de famile mono parentale ( divorce ) la mere que tu as vu dans le train eleve peut etre seule son mome et apres une journee de boulot et de transport elle n a plus le courage de faire le flic a la maison, je ne me sens pas de la juger moi qui ai la chance d avoir une epouse pour m epauler pour gerer ma meute.

Whereistheone, alias Marjorie 01/12/2006 10:47

fatiguée ou pas, elle doit être respectée...Je ne juge pas, je constate, c'est tout, et je trouve que c'est lamentable.Je n'ai pas dit qu'il existait des recettes miracles pour bien élever les enfants, c'est évident, mais il y a des choses indispensables dans la vie, à inculquer à ses enfants...

hellebora 30/11/2006 23:36

Eh bien Marjorie, devant cette avalanche, j'y vais de mon comm ! Je peux parler à mon aise, des enfants j'en ai deux, dont l'un est presque adulte (ado, donc !) et ils ne m'ont jamais tenu tête, encore moins frappée ! Et pourtant, les chiens font pas de chats, et eux aussi ont un p... de caractère, comme moi. Ce ne sont pas des bénis oui-oui, ils sont très vivants, posent beaucoup de questions depuis toujours, n'obéissent pas comme des "truffes", ne se tiennent pas au garde-à-vous, mais ils n'ont JAMAIS remis mon autorité en question. Ils ont leur vie, ont le droit de penser et de s'exprimer de façon autonome (c'est même recommandé par la maison, vive l'esprit critique), mais ils respectent les règles de base, point/barre et n'ont JAMAIS le dernier mot en cas de désaccord. Et pourtant je bosse, pas question de me consacrer tout à eux, j'ai ma vie ! Mon but de mère, c'est de les amener à l'autonomie, en douceur mais avec fermeté. Ils savent ce qu'ils veulent, ont le sens de la répartie, ne se laissent pas marcher sur les pieds MAIS (et pourquoi mais, ça va si bien ensemble) disent bonjour, merci, ne se roulent pas par terre. Boudent un peu des fois en cas de conflit quand ils n'ont décidément pas ce qu'ils veulent. Mais ça ne dure pas bien longtemps.
Quand ils ont, bien sûr, tout petits, tenté de le faire, ils ont trouvé à qui parler. Je les ai envoyés tranquille chez les autres, séjours, goûters d'anniversaire et compagnie et en ai toujours eu des compliments de qui les recevait. Mais en effet, c'est fatiguant, faut répéter, râbacher, ne pas céder (sauf sur du superficiel, sinon c'est l'armée et je suis bien trop bohème pour ça !). Mais sur l'essentiel, nada ! Ca s'appelle la cohérence, je crois. Et je crois aussi que c'est leur rendre service au final.
Une précision, j'en tire pas gloriole, c'était juste pour moi une évidence, cette façon de faire.

Whereistheone, alias Marjorie 01/12/2006 01:26

eh bien ton évidence, c'est la bonne façon de faire je pense, tout simplement!!!J'espere pouvoir en dire autant un jour!!!