Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

l'homme et la paternité

Je m’interrogerai toujours sur la capacité de certains hommes à devenir père.


Le reportage de zone Interdite hier soir m’a encore une fois fait réfléchir.

Entre le père qui apprend au bout de 7 ans qu’il n’est pas le père biologique de sa fille, mais qui dit que la seule chose qui compte c’est l’amour qu’il a pour son enfant ;

Celui pris au piège qui apprend qu’il est papa d’un garçon de quatre ans sans l’avoir jamais su auparavant et qui refuse sa paternité,

Et celui qui cherche à prouver sa paternité pour avoir un droit de visite,

les reportages ont été surprenants. Cela dit, chaque sujet n’a été que survolé, et aurait mérité approfondissement.

 

 Pourquoi certains hommes sont-ils donc pères tout naturellement, et pourquoi d’autres n’en seront-ils jamais capables ?

 

D’ailleurs, est-ce qu’on devient père en s’adaptant et en apprenant, ou bien l’est-on naturellement sans le savoir, comme un don caché qui se révélerait plus tard ?

 

Etrangement, pour les femmes, je pense que c’est naturel (si l’on met de coté les rares femmes qui n’ont aucun désir de maternité). L’instinct maternel est inné, et toute femme est capable de trouver les mots justes, les gestes adéquats pour s’occuper d’un enfant, qu’il s’agisse du sien ou de celui d’une autre. Chez certaines races de mammifères, d’ailleurs, les mères prennent en charge les petits des autres tout naturellement. J’ai même pu observer il y a quelques années ma petite Roxane qui s’occupait des chatons de ma petite chatte, alors qu’a priori, une chienne n’est pas programmée pour s’occuper de chatons…

 

Donc la paternité est-elle innée ou s’apprend-elle au fil du temps ? Mystère.

On ne parle jamais d'instinct paternel, donc en existe-t'il un?

La paternité est-elle instinctive ou non finalement?

Et comment reconnaît-on un potentiel de père chez un homme ?

J’aimerais bien le savoir.

 

Parce que chez certains qui sont complètement hermétiques à l’idée seule de devenir papa, la venue d’un enfant, parfois contre leur gré, leur révèle soudain leur potentiel inexploité, et ils se découvrent un don à être papa, une patience qu’ils ne soupçonnaient pas, et la paternité est comme une seconde nature.


Chez d’autres, par contre, l’idée de devenir père ne les rebute pas, mais c’est lors de l’arrivée de bébé qu’ils découvrent qu’un enfant n’est pas de tout repos, que jamais ils n’auraient dû être père. Il n’est pas rare de voir des jeunes couples divorcer parce que l’arrivée de bébé a fait exploser le couple, et que le père n’a pas supporté ce changement brutal de vie.


Sans parler de ceux qui ont des enfants mais n’auront joué qu’un rôle de géniteur, ne s’occupant pas le moins du monde de leur progéniture et laissant cette tâche ingrate qu’est l’éducation des enfants à la mère. J’en connais quelque chose ! Ceux-là ne sont de toutes façons pas capables d’aimer leurs enfants (ni même qui que ce soit d'autre à part leur petite personne), alors penser qu’ils pourraient s’en occuper, c’est de l’utopie pure et simple…

 

Je vois autour de moi des papas de tous types. De celui qui élève sa fille seul parce qu’il est veuf et à dû assumer d’un seul coup le rôle des deux parents sans flancher, à celui qui s’est retrouvé papa contre son gré mais a su assumer, en passant par celui qui a préféré divorcer et que les enfants soient confiés à leur mère, ou encore celui qui a accepté de remplacer le père biologique pour devenir le père de coeur, tous sont différents. Mais avant d’être papas, ils ont été des hommes, célibataires, que rien ne pouvait prédire de leur devenir en tant que père.

 

Qu’est-ce qui fait qu’un homme devienne un père, et a fortiori un bon père ?


Est-ce systématiquement un pari que de se lancer dans l’aventure de la maternité avec un homme plutôt qu’un autre ? (Etrange, en écrivant, je me rends compte que l'on parle de "maternité" ce qui renforce encore l'idée que tout cela ne serait au final que féminin...)


Aucun homme ne réclame d’être père, ou alors je n’en ai jamais rencontré (à part un cinglé d’ex qui ne savait sûrement pas ce qu’est changer une couche) et je ne pense pas qu’un homme puisse ressentir le manque d’un enfant puisqu’il ne possède pas d’horloge biologique qui lui crie de se presser pour procréer. D’ailleurs le mal d’enfant est typiquement féminin.

 

En dehors du fait que cela ne se fasse que par amour (une évidence quand même !) dans quelle mesure un homme est-il un potentiel père idéal, attentif, attentionné, etc, etc…

Y a-t-il des prédispositions ?

Faut-il regarder les rapports familiaux, ceux qu’un homme entretien avec son père, pour savoir comment celui-ci agira à son tour avec son enfant ? Comme la reproduction d’un schéma ?

Faut-il au contraire, fuir quand un homme n’en voit que par sa mère et n’a pas, semble-t-il, coupé le cordon ?

Mystère...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laurent 27/11/2006 22:54

que cache ce besoin d\\\'affirmer une prééminence automatique du lien maternel,pourquoi parler d\\\'instinct maternel ,de sens inné alors que l\\\'histoire et l\\\'ethnologie -sans parler d\\\'exemples autour de nous -nous indiquent  que le contraire existe et qu\\\'un biologiste serait bien en peine de nous définir un tel instinct ?
il s\\\'agit ,je crois,de pouvoir  celui de dire" puisque cela vient de mon corps,cela m\\\'appartient" je crains qu\\\'un futur père,si futur père il ya -n\\\'y touveras pas sa place-encore un de ces "mauvais pères "de plus que tu fustiges mais qu\\\'une telle attitude contribue à susciter.Je crains que cela ne puisse faire de toi peut-être  plus tard une mauvaise  mère
ëtre parent ce n\\\'est pas exercer un pouvoir mais une responsabilité-c\\\'est d\\\'ailleurs pourquoi le lien biologique n\\\'est finalement pas déterminant pour définir la paternité ou la maternité

Whereistheone, alias Marjorie 28/11/2006 16:29

ca ne cache rien, et suivant les gens le lien le plus fort peut etre soit maternel soit paternel...

Rodhan 21/11/2006 23:56

Il faut 9 mois a une femme pour apprendre a devenir une mere, et meme avec 9 mois il y en a qui echoue. un homme a juste besoin de plus de temps et aime differemment son enfant.....il se peut qu'il echoue aussi .......mais les raisons sont parfois plus evidentes pour l'un comme pour l'autre.

Nanou 21/11/2006 23:26

Non, l'instinct maternel n'est pas inné, et une mère peut tout autant _et même parfois plus qu'un père être désorientée par le bouleversement total qu'implique l'arrivée d'un enfant. On ne sait rien tant que le bébé n'est pas là. On peut se sentir prêt/prête, être génial(e) avec les enfants des autres et se trouver complètement désemparé devant les siens. C'est beaucoup plus compliqué que de l'instinct inné.
Quant aux notions de bons ou mauvais parents, quels sont les critères? (Hormis les maltraitances évidemment). On peut désirer très fort un enfant, le vouloir et l'aimer et pourtant mal s'en occuper. Ou l'inverse.
On ne peut rien savoir à l'avance, ni d'un côté ni de l'autre. C'est ça la vérité, mais on ne la dit pas souvent.

Whereistheone, alias Marjorie 22/11/2006 00:37

tu n'as pas tort, c'est clair.Parfois l'arrivée d'un enfant désiré ardemment fait perdre les pédales a certains, alors que d'autres assument parfaitement une grossesse inattendue. Il n'y a pas de règle!Mais les femmes me semblent plus aptes à gérer que les hommes. cela dit, c'est mon impression...

Bruno 21/11/2006 22:40

coucou tout le monde!Bon on y est dans le vif du sujet! ça a trainé mais c pas mal là!Je vais tout d\\\'abord revenir ma chère Marj sur ton commentaire de 10:40 "programmées pour porter la vie dans leur ventre tout simplement". Je pense qu'il y a une conscience accrue de la maternité pour les femmes dès leurs puberté, voire même avant, mais ce que tu prend pour de l'instinct c'est en fait de l'éducation! Si tu avais vécue seule dans les bois, qu'on ne t'ai jamais expliqué ton dévelopement ou vue des femmes enceinte et que l'on t'ai expliqué un jour de quoi il s'agissait, un peu à la manière de Vansou dont la petite lui pose des questions actuellement, tu serais tombée enceinte suite à une pulsion (impulsée par des hormone mâles en plus, et oui c'est la testostérone qui pousse à l'acte! et toc!), et tu n'aurais probablement rien pigé de ce qui t'arrivais!Sinon en suivant ton argument, j'aurai dû être conscient  et de façon innée, également que je portais la vie en moi par le port ostentatoire d'attributs à mon bas ventre non?A mon sens, et j'insiste ce qui fait un bon père ou une bonne mère c'est le sens des responsabilité face à l'enfant.Au passage tu as décris le bon et le mauvais père mais pas une bonne ou mauvaise mère.Pour clore mon point de vue, ces responsabilités qui font les bons parents ne peuvent être vraiment assumées que par l'acceptation totale et la décision commune des géniteurs, or, et je me répète, les hommes ne bénéficient à l'heure actuelle d'aucune lattitude en ce sens.Donc à paternité forcée ou non désirée, responsabilitées écartées.Bonne nuitée les petiots!

Whereistheone, alias Marjorie 21/11/2006 23:21

Des mauvaises mères, on en trouve aussi... j'en connais!

vansou 21/11/2006 19:53

Aïe aïe pouce terre final ! Balle au centre ! Ce qui est sûr c'est qu'après tout ça  c'est forcément beaucoup plus dur de faire confiance à un homme.  Mais ceci dit, le tuyaux des neuveux , nieces, filleuls c'est du solide parce qu'effectivement les gamins ne mentent pas, et leur affect se gagne sur la longeur...  Bon et pour la blague... record battu,  Marjo me l'avait prédit mais M...E  l'a fait , eh oui, 3 jours avant de me faire insulter sur mon propre blog ! devinez par qui ? Un rebut, rejected by myself of course, rien de plus énervant apparement...  je sais pas comment le prendre... pfff tout ça n'aide pas mon remontage déjà bien entamé ! bizz

Whereistheone, alias Marjorie 21/11/2006 23:18

Eh ben, je te rassure, ce n'est que le début :-)bon courage Vansou, tu vas vite finir par trouver ça drôle tellement c'est pitoyable parfois ;-) et si comme moi tu aimes énerver les abrutis, tu vas t'en donner à coeur joie...