Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Achat de sexe virtuel – sexe, mensonges, et internet


Tu cherches quoi sur le net ?


Cette question, je l’ai lue souvent. Eh bien étrangement, je ne cherche rien, ou du moins, je n’y cherche plus rien depuis quelques temps déjà.

 

Cela fait plus de 10 ans que je connais le net et les chats. Facile lorsque l’on vient du monde de l’informatique, finalement.

Un jour, lors de mon époque "parisienne", alors que je discutais avec un collègue informaticien de ma boîte sur ce que l’on pouvait trouver sur le net, je lui sors naïvement "c'est fou ce qu'on peut trouver sur Internet de nos jours". Lui il me répond « mais oui, il se pourrait même que tu y trouves un homme ». C’était en 1997, et j’ai alors découvert avec stupeur qu’il existait des sites de rencontres. Incroyable à l’époque…

 

Et me voilà qui m’inscrit, toute innocente et bien naïve, sur un site, bien plus par curiosité que par véritable intérêt au final. Rapidement, j’ai fait des connaissances, des rencontres, car je trouvais que tous les hommes avec qui je discutais avaient un intérêt. Je travaillais à paris à l’époque, et mes contacts étaient parisiens, tous d’un niveau certain, avec un bagage intellectuel.

 

En fait, à cette époque le net était réservé à des privilégiés, aux rares qui savaient utiliser un ordinateur et naviguer sur Internet.

Mais depuis, tout cela a bien changé.

 

Aujourd’hui, le paysage est bien différent. Le net s’étant démocratisé, ce ne sont plus les couches sociales privilégiées qui s’y promènent, malheureusement. Maintenant, on y trouve tout type de personne, des plus cultivées aux plus ingrates. Et cela n’a plus rien à voir avec ce que c’était il y a dix ans, car le net est devenu un endroit où se promènent autant de beaufs et de beaufettes que d’intellectuels. Et encore, je suis gentille, car j’ai même l’impression que les intellectuels ont déjà déserté les sites, ou alors c’est qu’ils sont noyés dans l’océan de beaufitude généralisée.

 

Par conséquent, sur les sites de rencontres, on ne trouve plus seulement des gens sincères, cherchant des amis, ou l’âme sœur sérieusement, par affinités, loisirs et intérêts partagés, mais aussi et surtout des personnes qui ne cherchent qu’une consommation éphémère, virtuelle ou réelle, mais en tous les cas du « vite consommé puis jeté »

 

En gros, on a eu une migration de tous les utilisateurs de minitel rose, si cher payé à la minute, vers tous ces sites de rencontres qui foisonnent et apparaissent comme par miracle sur la toile, et où se précipitent les types en manque parce que là, au moins, c’est gratuit.

 

Alors pourquoi s’étonner de ne plus trouver de personnes intéressantes parmi tous ces chatteurs, dragueurs, pervers, sadiques, dépravés, détraqués, etc…?

Je ne m’en étonne plus personnellement, et je ne compte plus sur le net pour rencontrer les bonnes personnes. Parce que les vraies rencontres se font dans la vraie vie selon moi, parce que rien ne remplace le réel et la 3D, parce que j’espère bien que la magie sera au rendez-vous le jour où lui et moi nous reconnaîtrons, bref, je crois aux vraies rencontres, et plus du tout au net.

 

Alors quand on me demande ce que je cherche, je réponds « rien », et je ne fais pas que le dire, je le pense sincèrement. Même si ça étonne, même si ça déconcerte, même si cela semble impossible que je perde mon temps pour rien…

Parce que c’est en effet le cas, je perds mon temps, je me marre par moments, mais rares sont les gens avec lesquels j’ai des affinités au final.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fred Adjani 22/01/2015 14:08

Je vis beaucoup dans le virtuel. J'y accomplis pas mal de fantasmes. J'ai sympathisé avec pas mal de personnes.

SKIPPER 06/11/2006 23:29

D'accord avec Christelle.Je pense effectivement qu'il faut arreter de perdre ton temps sur les sites de tchat. Balade toi dans les rues et attend qu'un inconnu t'offre des fleurs! (oui, oui, comme dans la pub!).Ou alors... le tchat pour toi, c'est comme une drogue? tu peux pas t'en passer!?

Whereistheone, alias Marjorie 06/11/2006 23:42

c'est un peu une drogue c'est vrai :-)mais dans la rue quand on m'offre un verre, je refuse sustématiquement, je ne saurais dire pourquoi :-) meme si ca me fait plaisir, car ca flatte mon égo !!! ah ah ah... déidément les femmes, elles ne savent pas ce qu'elles veulent, hein?

Julie44 06/11/2006 19:51

Bonjour Marjorie,
Pourrais tu citer des site de chats ? que nous puissions voir de quoi tu parle !
@+

Whereistheone, alias Marjorie 06/11/2006 21:43

oui : abcoeur.com, jamchat.fr, tchatche.comvoilà pour les principaux!

Maxx 06/11/2006 17:16

"où se précipitent les types en manque parce que là, au moins, c’est gratuit."désolé de te contredire, mais Meetic (pour n'en citer qu'un et, de loin, le plus connu) est loin d'être gratuit comme tu sembles le dire. :-)

Whereistheone, alias Marjorie 06/11/2006 17:25

je parlais des sites de chat en comparaison du minitel rose...mais sur meetic, les mecs payent aussi, et souvent veulent en avoir pour leur argent...

Maxx 06/11/2006 17:11

"car j’ai même l’impression que les intellectuels ont déjà déserté les sites"ah ben tu m'étonnes... :-)et puis c'est comme tout, à force de vouloir tout "démocratisé", les "élites" ne s'y retrouvent plus... ;-)

Whereistheone, alias Marjorie 06/11/2006 17:20

;-) ouais, enfin bon, il faut de tout pour faire un monde, mais trop du même type, c'est pénible