Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Orgasme féminin

Savez-vous qu’aux Etats-Unis, il existerait une polémique entre Darwinistes et Féministes au sujet de l’orgasme féminin? (« New York Times», supplément «Sciences», 24 mai 2005).

A priori, les darwinistes pensent que

l’orgasme féminin n’ayant pas de fonction dans la reproduction de l’espèce, il est amené à disparaître parce qu’inutile.


Eh ben franchement, je n’adhère pas, mais alors pas du tout…

 

J’explique : Darwin est connu pour ses théories sur l’évolution des espèces. Un scientifique donc ! Selon lui, Tout aurait une fonction dans l’évolution de l’espèce, ce qui lui permettrait de s’adapter. Exemple facile : la girafe a eu le cou qui s’est allongé pour pouvoir aller manger les feuilles des arbres rachitiques dans le désert parce qu’il n’y avait plus rien qui poussait au niveau du sol. OK, c’est un peu simpliste, mais ça explique bien.

Selon ce cher scientifique, donc, les membres d’une espèce peuvent survivre grâce à une particularité qu’ils transmettront à leur descendance. C’est donc l’évolution de l’espèce qui détermine ce qui est indispensable.

 
Et selon lui, l’orgasme féminin ne sert a rien, et serait donc, par conséquent, appelé à disparaître… Ben voyons !

 

Les scientifiques sont partagés.

Certains pensent que le coït sert à assurer la procréation dans un plaisir partagé, et que donc, les orgasmes des deux partenaires en sont la récompense et en même temps un encouragement à renouveler l’opération (youpi !)

D’autres, quant à eux, pensent que l’orgasme féminin servirait, grâce à une fonction « d’aspiration », à aider les spermatozoïdes à arriver à bon port. Pourquoi pas…

 
Cela dit, il faut reconnaître que l’orgasme féminin et la procréation ne sont pas forcément liés.

Certaines femmes connaissent des orgasmes sans forcément que celui-ci soit lié à un coït (eh oui, messieurs, ça vous fout un coup au moral, ça, hein ?) et des milliers de femmes ont été mères sans jamais connaître d’orgasme.

 

Donc la question de l’utilité de l’orgasme féminin reste entière…

 

Une étude américaine («The Case Of The Female Orgasm, Bias In The Science Of Evolution», Harvard University Press.) sur le rôle de l’orgasme feminin a été menée récemment. Elle regroupe 21 théories différentes (Dire que les chercheurs planchent la dessus, c’est hallucinant, non ?)

  • Selon Elisabeth Lloyd, philosophe et biologiste à l’Université de l’Indiana, auteur de “The Case of the Female Orgasm”, l’orgasme féminin ne sert à rien et explique en conséquence le fait que tant de femmes souffrent d’anorgasmie. Selon elle, seules 25% des femmes connaîtraient l’orgasme. (Moi, ça me semble complètement dingue, personnellement, mais bon…)

  • Plus terre à terre, l’anthropologue américain Donald Symons, ainsi que le paléontologue Stephen J Gould, ont une théorie bien différente. Selon eux, tout s’explique par le fait que le clitoris et le pénis sont à la base le même organe. En effet, jusqu’à la huitième semaine de gestation, ils n’ont pas de différence quelconque, et ce n’est que par la suite que l’organe va se développer soit en pénis pour un garçon, soit ne pas se développer du tout et se transformer en clitoris pour une fille. Donc le clitoris est un organe non développé, au même titre que les mamelons chez l’homme, qui ne servent à rien non plus. (Etrange théorie, mais qui se tient…)

  • Pour la plupart, en tous les cas, l'orgasme féminin contribue à la constitution et à la stabilité du couple, et ceci est propre à l’espèce humaine puisque les primates femelles non humains ne connaissent pas l’orgasme. L'orgasme chez la femelle mammifère est donc un potentiel activé ou non selon les espèces, et chez les humains, il est activé par le jeu, les préliminaires, et bien évidement la culture.

 

Oui, eh bien personnellement, utile ou pas, j’espère bien que ça n’est pas près de disparaître, ça serait bien dommage…

 

Sans oublier que si les femmes ne prennent plus de plaisir dans l’acte sexuel, il va falloir que les hommes se lèvent de bonne heure avant d’en trouver une qui couche (dixit ma copine Christelle, et elle a bien raison !)

Déjà que certains rament beaucoup pour arriver à en trouver une naturellement, je n’ose même pas imaginer la catastrophe planétaire si plus aucune femme ne veut coucher.

Tous les hommes vont virer de bord et se faire homos, bref, bonjour la survie de l’espèce…

 

Non, mais franchement, faut être réaliste, non ?

Qu’est-ce que c’est que cette théorie débile ???

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Maxx 19/10/2006 16:04

je n’ose même pas imaginer la catastrophe planétaire si plus aucune femme ne veut coucher.vraiment ? :)va voir au cinéma le film "Children of Men" qui est sorti cette semaine pour t'en rendre compte...http://www.childrenofmen.net/si les femmes ne prennent plus de plaisir dans l’acte sexuel, il va falloir que les hommes se lèvent de bonne heure avant d’en trouver une qui couche* les hommes ne leur demanderont pas leur avis, ils peuvent très bien coucher sans que les femmes n'aient d'orgasme (c'est d'ailleurs il me semble encore d'actualité dans pas mal de contrées sur cette planète, n'est-ce pas ?)* il ne suffit pas d'en trouver une qui couche, il suffit juste d'en trouver une. hum...bon ok, évidemment le viol, c'est interdit mais ce n'est qu'une histoire de loi, bien évidemment... :-p

Vicky 17/10/2006 22:53

Ca me rappelle la théorie moyen ageuse (ou plus tard, je ne sais plus l'époque) comme quoi pour faire des enfants, il fallait que la femme ait un orgasme.
Une femme ne donnant pas de descendance à son époux était donc frigide (en aucun cas monsieur n'était stérile)
Une femme enceinte après un viol avait aimé ça.
L'orgasme féminin contnue à faire parler de lui, les hommes se sentent-ils menacés par cette petite chose qu'ils ne maîtrisent pas?

Whereistheone, alias Marjorie 18/10/2006 01:55

Probablement oui, je le pense...Mais cela dit, cela reste tres mystérieux... Même pour certaines femmes...Bises et merci de ta visite

Soda 17/10/2006 22:40

Ouais, il y a un truc, là. S'il faut imaginer que l'orgasme féminin est appelé à disparaître parce que devenu inutile, alors il faut imaginer qu'il a servi un jour à quelque chose. Donc question, quelle a été cette utilité qui n'est plus d'actualité ?
 
Autre truc : les bonobos, une race de chimpanzés, connaissent l'orgasme. D'ailleurs, eux, au lieu de se battre pour régler les conflits, ils baisent. Make love, not war.
Puis il y en a d'autres. Les dauphins, par exemple, ils aiment bien fricoter aussi.

Whereistheone, alias Marjorie 18/10/2006 01:54

eh oui, j'en parle justement des bonobos aujorud'hui...Merci bien :-)

Maylis 15/10/2006 21:01

pourquoi parler d'utilité? et procurer du plaisir ça ne suffit pas???

Whereistheone, alias Marjorie 15/10/2006 22:53

oui, c'est clair :-)Merci Maylis, tu nous ramène à l'essentiel !!!

kenzo05 13/10/2006 15:39

Si tu cherche sur Google, tu aura la réponse en toute première page ;o)