Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Des couples heureux

Dans le train la semaine passée, j’ai lu le dossier du mois de Psychologies magazine. En 8 heures de train, j'ai pris le temps, entre le traitement de quelques dossiers sur mon PC portable, de me détendre, un vrai miracle!!! (oui, tout arrive!!!) Donc j'ai ouvert Psychologies, acheté à la presse de la gare.
Non pas que je veuille faire de la publicité pour ce magazine, je ne touche aucune royaltie à en parler, mais c’est un magazine que je lis régulièrement parce qu’il m’instruit, m’apprend des choses sur moi et sur les autres, et c’est aussi plutôt passionnant et plus instructif que les magazines people..

 

Ce qui m’a le plus touchée, c’est le dossier sur « les couples heureux » et les interviews de trois couples de personnes agées, qui ont passé toute leur vie ensemble. En gros, à maintenant entre 74 et 85 ans, ils ont passé entre 55 et 64 ans ensemble, et quand moi je vois que je n’arrive pas à passer le cap des deux ans, je me demande véritablement comment font ces gens pour vivre en harmonie et parler de leur amour comme s’ils s’étaient rencontrés à peine quelques mois auparavant.

Comment est-ce que je m’imagine dans 20, 30, ou même 40 ans ? Franchement, aucune idée, mais je ne m’imagine même pas avec quelqu’un, en l’occurrence la même personne depuis des lustres,  probablement parce que cela me semble quasiment utopique.


Alors voir des gens qui s’aiment et ont traversé tant de choses ensemble, non seulement c’est incroyable mais c’est également admirable.

Serais-je capable d’aimer un homme pendant si longtemps ? Serait-il lui aussi, capable de m’aimer pendant plus de 10, 15 ans ? Serions-nous capables à deux, de nous aimer de nous aider, de nous soutenir mutuellement, dans les coups durs et les malheurs, dans le pire et pas uniquement le meilleur ? Vivre avec soi est déjà complexe en tant que tel, alors vivre avec l’autre sans l’étouffer, et sans qu’il n’empiète également sur notre liberté chérie, c’est un équilibre si difficile à trouver…

 

On dit « pour le meilleur  et pour le pire», mais s’il semble facile d’être unis dans le meilleur, il faut du courage pour tenir dans le pire. Notre génération en a-t-elle ? Quand on voit tous les trentenaires qui divorcent à la moindre petite histoire dans leur vie ?


67% des couples mariés dans les années 90
ont déjà divorcé ou divorceront prochainement

d’après les statistiques (enquête Insee 1999). Ca fait 2 sur 3 !!! C’est terrifiant à entendre, mais que restera-t-il donc de nous ?

 

Quelque part, une partie de moi se dit que quand on a trouvé la bonne personne, tout semble être une évidence et que les efforts ne semblent plus aussi pénibles à faire puisqu’on les fait à deux, que notre base est solide et que la tempête nous fera plier mais jamais casser, qu’elle soit bourrasque ou ouragan.

 

Et puis, d’un autre coté, c’est effrayant aussi de se dire que l’on va passer toute une vie avec la même personne. Car cela veut dire ne voir que lui tous les jours, toute l’année, pendant des années, et ne plus voir qui que ce soit d’autre, ne plus avoir a chercher (puisqu’on a trouvé évidement!), ne plus avoir à se poser de questions et savoir qu’on le trouvera à la maison, bref, c’est flippant. Enfin, bon, c’est ce dont on rêve, mais tout de même, 40 ans, ou plus, quand on y pense, est-ce réalisable ?

 

Les mauvaises langues me diront en commentaire que vu mon grand age, de toutes façons, j’ai peu de chance de voir cela se réaliser, j’ai déjà pas mal de trains de retard pour espérer atteindre un tel but (mais oui mais oui). Cela dit, même 25 ou 30 ans, quelque part, c’est effrayant.

 

C’est paradoxal, mais tous les célibataires rêvent de trouver la personne idéale pour construire une histoire à deux, dans le temps, quelque chose de pérenne.


Mais si on leur demandait combien de temps ils espèrent vivre leur histoire, répondraient-ils « jusqu’à ce que la mort nous sépare ? »

ou bien « jusqu’à ce que la mort m’en débarrasse »…  


Ouh la mais que je suis cynique :-)

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

fark 13/08/2006 16:23

Jamais contents de ce que nous avons, toujours envie de ce que l'on a pas. C'est le propre de l'être humain: éternel insatisfait. Maintenant, la notion de concession à l'autre ne doit pas forcément être considérée comme insurmontable. Le plus difficile étant, à mon sens, de surmonter le quotidien, la routine... Voilà mon impression et puis c'est tout. Good luck. Fark

Whereistheone, alias Marjorie 14/08/2006 08:40

thanks, et merci pour ton commentaire.C'est clair que surmonter le train train ezst ce qu'il y a de plus difficile, j'en conviens!

marsel 23/07/2006 00:35

100% d'acc pour avoir deux gamins qui ont lamentablement souffert d'une séparation. On fait des gosses pour soi, pas pour eux. Les assumer ensuite quitte a se "sacrifier" c'est la moindre des choses, et il serait temps qu'on se mette un peu de plomb dans le cervelet es-procréation/union.
Mr How Wrong can You Get

Whereistheone, alias Marjorie 14/08/2006 08:27

eh oui, le monde est curieux...

muscardin 18/07/2006 08:11

Perdu : C'est 2 sur 3 à Paris, 1 sur 2 en province... Le poids du social ? Et pour faire un rapport à la pub : trop de choix tue le choix. Les gens passent plus de temps à regarder ailleurs et à se plaindre qu'à essayer de rendre l'autre heureux...

Whereistheone, alias Marjorie 19/07/2006 20:12

Tout a fait d'accord, donc raison de plus pour trouver un mec HORS du net, au moins, ca lui fera moins de tentations :-)bien sur, il peut toujours se mettre aux sites de rencontre, mais bon... un type qui y va y retournera, mais un type qui n'y a pas mis les pieds, peut-être n'ira-t-il pas du tout... on peut toujours rever :-)

victor victoria 17/07/2006 16:58

complément d'information sur les statistiques des divorces, c'est 1 couple sur 2 qui divorcent à Paris!!!

Whereistheone, alias Marjorie 19/07/2006 20:10

eh ben, heureusement, je ne suis pas mariée, et je ne vis pas à Paris LOL

petrus 14/07/2006 16:33

J'ai l'impression d'etre un dinosaure. Outre que j'appartiens à une génération baba cool où le terme de fidélité etait taxé "attitude bourgeoise et conservatrice" le mariage idem. Après avoir gouté aux communautés et à l'amour libre j'élève mes enfants avec la même femme depuis 22 ans , et on a franchement l'impression d'être le dernier village Gaulois en voyant les copains qui se separent ou les collegues de boulot qui divorcent par dizaines...

Whereistheone, alias Marjorie 14/07/2006 18:42

Eh ben savoure ton bonheur, et apprécie le à sa juste valeur, c'est si rare!Félicitations!