Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Jeu de dames

Il y a des jeux que je n’aime pas particulièrement. Ce sont les jeux dans lesquels je ne joue pas moi personnellement mais où l’on se joue de moi.

 

Etre un simple pion sur un plateau de jeux à carreaux noirs et blancs. Le principe est simple : il s’agit de sauter le maximum de pions pour arriver à ses fins et remporter la partie. Et curieusement pour les joueurs, le pion importe si peu. Ils sont tous identiques, interchangeables, sans distinction particulière les uns avec les autres.


Il est intéressant de noter que seul le pion qui ne sera pas sauté deviendra une « dame » d’ailleurs… une fois le plateau traversé en sautant les autres ! La morale de l’histoire est peut être ici de baiser les autres sans se faire baiser soi même, mais je m’égare…

 

Revenons à notre jeu… Je disais donc que chaque pion est identique, substituable, commutable. Une fois le pion sauté, on passe au suivant, sans se soucier du reste.

 

Il en est ainsi des fiches sur les sites de rencontres. Chaque fiche n’est qu’un vulgaire pion, qui une fois sauté n’apporte rien de plus qu’un point, une gloire éphémère, une victime de plus sur un tableau de chasse déjà bien long… Et le jeu recommence, avec une autre fiche. Car tout l’intérêt, finalement, n’est pas celui que l’on croit. Le but n’a rien de constructif, mais il est bel et bien destructeur. Et le réservoir est quasi inépuisable dans ce genre de site, toujours en constant renouvellement, avec un turnover impressionnant.

 

J’ai déjà eu l’impression d’être un vulgaire pion, sans relief, sans particularité, sans intérêt finalement, en tous cas, un pion parmi d’autres, perdu dans la masse. C’était au tout début de mes expériences de sites de rencontres, alors que j’étais encore toute naïve, et d’une candeur impressionnante… Mais on prend vite de la bouteille, et on ne refait pas deux fois les mêmes erreurs.

 

Je n’ai rien contre les joueurs cela dit, chacun fait ce qu’il veut.

 

D’autant qu’à ce jeu, il n’y a pas que des hommes, mais il y a également autant de nanas qui sautent leurs propres pions en piochant leurs victimes dans le réservoir de fiches masculines.

 

Ce que je reproche aux joueurs (et joueuses), c’est d’engager des parties avec ceux qui s’inscrivent sur ce genre de site dans un tout autre but que de jouer. De profiter de leur crédulité et de leur plus ou moins grande fragilité, naïveté, sincérité, loyauté, bref, de les utiliser.

 

Parce que ce genre de jeu fait plus de victimes que de vainqueurs. Chez certaines personnes, plus fragiles que d’autres, il peut être dévastateur, créateur d’un malaise encore plus grand, d’une solitude plus terrible encore, d’un sentiment d’isolement plus intense, et générateur de déprimes aggravées.

 

J’ai déjà discuté avec beaucoup d’hommes qui avaient vécu ce genre d’expérience, avaient été utilisés et n’en étaient que plus désabusés encore. Quant aux femmes, j’ai des amis qui m’en disent la même chose. Ces sites sensés apporter l’espoir finissent par accentuer le désespoir de certains et leur sentiment d’être « à part ».

 

Pire encore, ces écorchés finissent par ne plus avoir d’image positive de l’autre en face, et à ne plus avoir de respect pour l’autre sexe, ne plus le respecter, et en redevenir primaire, basique, au point même de finalement ne plus rechercher qu’une satisfaction physique à leur tour, leur estime de soi ayant été abîmée profondément dans le processus.

 

Alors, à ne plus croire en soi, on ne croit plus en l’autre.

A ne plus se respecter, on ne respecte plus l’autre non plus.

A ne plus être humain, finalement, on en redevient bête, dans les deux sens du terme.

 

La règle numéro un de ce jeu devrait être de respecter l’autre dans ses attentes, et de ne pas aller piocher de victimes dans les gens qui sont a priori sérieux. Je ne dis pas non plus que les "joueurs-tombeurs-séducteurs" sont les seuls et uniques responsables. Leurs interlocuteurs doivent aussi être capables de distinguer les véritables intentions de ceux qui les contactent. Mais je reconnais que c’est parfois difficile. « Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute » disait La Fontaine, et sur ces sites, les flatteurs ont le beau rôle, particulièrement chez les âmes en peine de reconnaissance, qui feraient tout pour être remarquées, sortir de leur isolement et de leur anonymat…

 

Moi je ne suis pas sur ces sites pour m’amuser et passer le temps. Je ne fais jamais de compliments d’ailleurs, je ne sais pas être hypocrite, je ne fais que discuter, et sonder les attentes de l’autre… Je ne joue donc pas. Ni aux dames, ni aux hommes (mais pourquoi ce jeu s’appelle-t-il « jeu de dames » d’ailleurs ?). Je suis ici pour éventuellement rencontrer quelqu’un de bien, dans la sincérité, le respect et la tolérance, et en même temps dans l’espoir de faire LA rencontre.

Cela
dit, il m’arrive si souvent de ne pas m’y sentir à ma place…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Miteny 30/05/2006 14:15

Vouloir faire LA rencontre, c'est à mon avis partir déjà un peu perdant. Il ne faut pas chercher le prince charmant mais juste une personne sincère, respectueuse, tolérante (comme vous dites).Juste ça.
Si vous vous arrêtez à des traits mineurs, c'est que vous ne vous voulez pas vraiment quitter le célibat... si je peux me permettre (je suis d'un sans gêne!).

Whereistheone, alias Marjorie 30/05/2006 14:48

tu n'as pas tout à fait tort, je te rassure. Il y a bien longtemps que je n'espère plus rien de ces sites de m.. sauf à rencontrer des gens sympas et ca arrive!

Jonavin 28/05/2006 23:12

Oui et le jeu de Dames peut faire aussi référence à celui d\\\'échecs...Car le roi, souvent cavalier  a toujours son fou  pour nous emmener faire un tour...comme au jeu de l\\\'oie,  où l\\\'on joue sa vie sur un coup de dés, comme au monopoly où l\\\'on attend la carte chance pour sortir de prison...Les combinaisons sont nombreuses, la réussite souvent aléatoire...Mais le vainqueur est-il à chaque fois le meilleur joueur?Pas sûr...

Whereistheone, alias Marjorie 29/05/2006 12:23

eh oui... tu as raison... :-)

sheepyr 28/05/2006 12:09

Bien que je ne crois plus au mythe de theone, ce billet est très juste sur la vacuité sans fond dans site de rencontre.

summer 28/05/2006 11:17

coucou ma belle, bon pour ta petite question sur l' origine du jeu de dame il me semble que ce n'est en rien féministe, mais ça vient de l'allemand où "dam" signifie rempart. comme dans le jeu, il faut franchir la barrière de 'ennemie pour que le pion deviennent dame, mais j'en suis pas sur du tout, il me semble avoir lu un truc la dessus il y a longtemps, mais comme je parle pas allemand...
bisous

ZesteDeCitron 28/05/2006 10:16

Très belle comparaison ... je n'aurai pas fais aussi bien ... mais je continue à croire que tu trouveras le bon ici ou là ... patience
Bon dimanche et bises Marjorie =)

Whereistheone, alias Marjorie 28/05/2006 10:49

merci, et à toi aussi Zeste, bisous!