Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Vie... 'rtuelle

S’il y a des hommes particulièrement bizarres ou frustrés sur les sites de rencontres, il y a une race qui est pour le moins étonnante. Je veux parler ici des hommes qui ne vivent QUE virtuellement, qui vivent leur histoire au travers de l’écran et qui me fascinent quelque part.

 

Fascination non pas admirative mais bel et bien incrédule, de voir que certains ne vivent que dans ce monde de faux-semblants et ne semblent même plus vivre leur vraie vie.

 

J’ai plusieurs exemples de ce genre de cas, ce qui m’amène à croire que ce ne sont pas des cas isolés et qu’il y en a probablement plus qu’on ne pourrait le penser. Je ne parlerais ici que de trois exemples qui me frappent et me rendent incrédule, trois parmis d’autres, pris chacun dans un média différent : la messagerie instantanée, le blog, et le monde des textos… Ah ! merveilleuse technologie du 21ème siècle, que serait-on sans toi ?

 

Tout d’abord, il y a Mister Cricri, homme de près de la cinquantaine, qui vient me parler régulièrement dès que je suis en ligne, qui très vite m’a appelé « mon cœur » et « ma chérie » (arg ! quelle horreur !!!), qui vit seul reclus dans sa montagne et qui ne vit « que pour moi », effrayant n’est-ce pas ? Il me parle de ses journées, comme si nous étions un vrai petit couple et que je m’étais absentée quelques jours, bref, c’en est effrayant à ce point. Moi je ne fais que répondre car je le sens fragilisé peut être, lui qui n’a jamais vécu avec une femme et semble en souffrir autant que de n’avoir point d’enfant. Il est très correct (peut être trop ?), respectueux, et pas le genre larmoyant pleurant sur son sort, je dirais plutôt fataliste. Il s’extasie devant chaque nouvelle photo, avoue qu’il a imprimé certaines d’entre elles et les regarde chaque jour sur son mur, qu’il me parle chaque soir et me souhaite bonne nuit… Freeky ! Il ne demande même pas à me voir, ce qui est étrange, et dès que je deviens trop évasive et que je parle de rencontrer untel ou untel, il se vexe et quitte le chat. Crise de jalousie abusive, caprice d’enfant qui n’a pas grandit, je ne sais que croire… Je n’ai jamais laissé entendre quoi que ce soit, et encore moins que « nous » formions quoi que ce soit. Il reste un pseudo et une photo floue, peu avantageuse, un vieux garçon amoureux d’une chimère selon moi.

 

Il y a aussi par le biais de mon blog, un lecteur mystérieux, Mister Krapuit, qui m’envoie des emails régulièrement et qui commente ma vie, me fait part de la sienne, partage avec moi ses petits bouts d’histoires et ses réflexions. Il regarde mon blog comme il regarderait une série télé, espérant y voir un morceau de lui, preuve qu’il fait partie de ma vie comme je fais partie de la sienne, faisant part de ses états d’âme et commentant les miens. Mais imagine-t-il seulement une seconde que ma vie est ailleurs ? Que ce blog est un divertissement comme pour d’autres la Playstation ou les matchs de foot. Il vit dans mon blog celui-ci, je pense qu’il croit que j’écris pour lui, et si je le demande en mariage, je suis sûre qu’il accourt tout de suite… Il ne laisse aucun commentaire sur le blog lui-même, mais m’écrit par email, je pense qu’il a l’impression d’entrer dans mon intimité davantage et qu’il partage « ma vie virtuelle » tout en s’imaginant un « nous » qui me semble plus qu’hypothétique. Ce genre de personnage de toutes façons, ne doute de rien, ne se pose même pas la question de savoir si LUI serait susceptible de soulever le moindre intérêt chez moi. Bref, c’est un peu comme dans le livre dont vous êtes le héros, un petit monde fait sur mesure pour chaque égo, tout y est magique, selon ses propres désirs, tout le monde il est beau et tout le monde il est gentil, on est presque au pays de Candy à peu de choses près.

 

Il y a aussi Mister Texto-man, dont j’ai déjà parlé a deux reprises, qui continue à vivre dans son rêve. Il reste un anonyme rencontré un jour de 2005, qui ne m’a laissé aucun souvenir (du moins digne de s’en rappeler) et qui depuis Noêl m’envoie des textos anonymes. Au début je répondais, mais cela m’a vite agacée de ne pas savoir à qui j’avais à faire. Et comme je n’ai nullement l’intention d’appeler pour savoir qui est à l’autre bout, et que je ne souhaite pas non plus faire flamber mon forfait textos que je réserve a un autre, je laisse couler. Il se lassera, bien qu’il avait promis mi janvier de me laisser tranquille jusqu’au 1er janvier 2007 et n’a pas pu tenir plus de trois semaines… La St Valentin a été l’occasion d’un texto enflammé de sa part dont je ne me souviens plus la teneur, mais qui m’a agacée car je l’ai reçu au poste de gendarmerie alors il n’a fait qu’ajouter sa cerise sur le gâteau. La semaine dernière, j’ai reçu un nouveau message qui disait en substance « recherche endroit pour sieste et nuit dans des bras (les tiens) pour câlins et baisers ». Entre nous, il va chercher longtemps pour les miens, ils sont occupés ailleurs ! Je n’ai pas donné de réponse, indifférence totale, il m’agace car il s’est sûrement inspiré de mon blog (bizarrement, je parlais des bras d’un homme ce jour-là). Ce matin, j’ai droit à un autre délire « bonjour Douçeur, je te fé de dou bésé » (orthographe authentique !) ben il peut aller les faire à qui il veut mais pas à moi. Je ne vois pas qui est ce type, et franchement, si on s’est rencontré, comme il le dit, il ne m’a pas laissé de souvenir impérissable alors il faut qu’il arrête de se faire des films. Il n’y a que deux hommes qui m’aient fait craquer ces deux dernières années, et il n’en fait pas partie.

 

Tout cela pour dire que le virtuel c’est beau, c’est un doux rêve qui peut probablement soulager plein de maux. Que les frustrés et pervers passent leur hargne sur le net me semble utile si le net est un exutoire pour eux et que ça leur évite de faire les sorties des écoles.

 

Mais je pense qu’il peut être dangereux de ne vivre que par et pour ce petit monde, où tout est bien souvent beau, lisse, sans bavure, impeccable, parfait et limite féerique. J’ai beau être une accro du net, je sais aussi où se trouve ma vie, la vraie, qui sont mes vrais amis, où se trouve mon essentiel, et surtout qui je suis.

 

J’imagine tous ces types obnubilés par leur écran, qui seraient dévastés s’ils avaient la moindre coupure de courant. Plus de net, plus de messagerie, plus d’identité, plus rien, juste le néant de leur vie banale… Quelle tristesse !

 

Pour parodier Baudelaire (j’ose !) je dirais en parlant du net :

Là, tout n’est que désordre et laideur,

Pauvreté, tristesse et faux-semblant

 

Je sais, c’est moins poétique (et le nombre de pieds n’est pas respecté ni la rime pour les puristes, mais je m’en fous)

 

Le net a ses travers, où tout n’est souvent qu’une apparence, une façade, une image édulcorée où chacun peut mentir, tricher, jouer un rôle, se défouler sur plus faible que lui avec toute la lâcheté que cela suppose, se mettre en valeur, se donner une importance bien relative, et avoir l’impression d’être celui qu’il n’est pas forcément.

 

Mais cela reste une impression. La vraie vie est ailleurs, pas sur un écran 17 pouces tout en couleurs.

 

Bienvenue dans le monde virtuel, bienvenue sur la planète Internet !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Muscardin 31/05/2006 10:56

Et encore, ce n'est rien par rapport aux joueurs en ligne accros. Ces mondes virtuels tellement proches d'un imaginaire fantasmé dans lesquels ils font évoluer leur personnage, parfois beaucoup mieuw que IRL , et parfois jusqu'à mourir avec leur avatar...

Salann 09/03/2006 11:17

Ca me rassure, je ne suis aps le seul à avoir des cas soc' dans mes contacts.

Whereistheone, alias Marjorie 09/03/2006 22:53

Ben on en croise tous, et ca fait bien marrer tout de meme!!

TR 09/03/2006 00:59

Mwé... moi, jdis, quand on commence à passer trop de temps sur son blog, c'est le début de la fin, le début de la virtualisation, le début de l'exclusion sociale, oui, ma chère Mdame! C'est bien beau de se rendre compte que la vraie vie, elle est ailleurs, n'empeche que le temps que je passe à lire des blogs (ou à écrire des articles à la con), bah..je pourrai le passer autrement que devant un écran de PC... :). Pas pareil pour toi ^^?

Whereistheone, alias Marjorie 09/03/2006 22:49

ben oui, un peu :-) c'est bien pour cela que j'ai passé 24h dehors, pour ne pas perdre pied avec la réalité...on est tous dans le meme cas aussi, nous bloggeurs... on sait bien l'addiction que cela entraine...

Maxx 08/03/2006 22:03

tout ça ne durera qu'un temps je pense...et puis, autrefois ces gens qui, comme tu le dis n'avaient que le "néant de leur vie banale" (c'est quand même très dur de dire ça...) ne pouvaient pas s'exprimer, ni communiquer.ils restaient chez eux, béats devant leur télévision (il doit en exister de cette espèce-là encore aujourd'hui, j'en suis sûr).aujourd'hui il y a le net, qui devient un autre vecteur d'information, de fantasme, d'identification, et qui plus est... devient interactif.alors effectivement... tu pourrais te demander, pourquoi moi ? ben... c'est comme un peu tout... il suffit juste de s'être trouvé/e au mauvais moment, au mauvais "endroit"...personnellement, le net m'a permis de me faire tout un lot de nouveaux amis (et non, pas via des sites de "rencontres", mais des sites de passionnés...) et je ne considère pas que ce soit "devenu" ma vie. c'est juste un média de communication, rien d'autre. et cela permet d'aller au-délà de la triste réalité de son palier d'immeuble, de ses (tristes) collègues de travail... être en communication avec le monde. :-)alors évidemment, je sors aussi, je vous rassure...même peut-être trop... surtout le WE... ;-)

Whereistheone, alias Marjorie 09/03/2006 22:43

oui c'est vrai aussi, moi je pense que le net ne doit rester qu'une impulsion, mais surtout pas se substituer à la vraie vie...et continue a sortir le WE, tu as bien raison!!!

Jonavin 08/03/2006 15:48

Moi qui adore faire de l'humour, je reste quelque peu ébahi par les deux derniers sujets. On est au delà du virtuel ou du monde fermé de certains, de leurs idées chimériques, de leur frustration...Quand une telle parodie tourne à l'obssession, cela me semble dangereux et quelque part, j'avoue, même presque inquiétant. Autant je peux comprendre le fait d'être séduit par une photo (si tant soit peu qu'elle n'est pas celle du voisin), autant j'aurai des frissons à savoir mon portrait, collé grandeur nature contre le mur...on est pas loin de la psychopathie là, à mon avis. Mais comme dit Charles, si ce n'est pas beau, de l'air!!!

Whereistheone, alias Marjorie 09/03/2006 22:39

Oui, la premiere fois qu'un type m'a dit ca, j'ai été choquée, et puis ca arrive assez frequemment finalement alors je ne m'étonne plus de rien moi...S'il est malade, qu'il aille se faire soigner, et si regarder une photo de nana peut le calmer, que ce soit la mienne ou celle d'une autre, eh bien, je m'en fous un peu à vrai dire... mais tu as raison, limite psychopathe le mec...Bien dit pour le Baudelaire :-)