Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Société de consommation

Les jolies rencontres, elles arrivent. On en fait parfois avec le net, et elles conduisent à des histoires d’une durée plus ou moins longue. Tout comme dans la vie finalement.

Et puis un jour, on se sépare, c’est la vie, la difficulté de la vie en couple, l’usure des sentiments qui se frottent à l’ennui d’un quotidien banal et sans relief. Alors on s’use, on ne s’aime peut être plus autant qu’avant, on ne cherche plus à séduire l’autre, on commence à regarder ailleurs. On se pose des questions sur son couple et on choisit de se séparer.

Car les couples ne tiennent plus vraiment la route de nos jours…

Qui n’a pas rêvé de vivre une passion de 50 ans avec sa moitié ? Comme au temps de nos grands parents, qui se mariaient avant même d’avoir vingt ans, qui faisaient des enfants, traversaient les différents stages de la vie quasiment sans encombre (ou presque) et finissaient leurs vieux jours à deux, vieillissants, mais ensemble et fiers de ce qu’ils avaient construit au fil des années. N’a-t-on jamais envié pareille situation ?

Pourtant, la vie à leur époque était bien plus rude, le travail était bien plus difficile, les conditions de vies bien plus incertaines, comparé à la vie que nous menons à l’aube du 21e siècle, dans le joli confort de nos maisons actuelles où tout est automatisé, quasi géré par ordinateurs, avec l’électricité, l’eau courante, le chauffage, et tout ce qui va avec.

  • Pour laver linge ou vaisselle, il suffit d’appuyer sur un bouton. Plus besoin d’aller s’agenouiller au bord d’une rivière par un froid de canard pour frapper le linge et le savonner...
  • Pour avoir chaud, il suffit d’augmenter un thermostat de radiateur,  sans devoir transporter des seaux de charbon ou s’escrimer à aller couper du bois
  • Pour avoir de l’eau, on ouvre les robinets, et le mitigeur la sert à température désirée. Plus besoin d’aller à la fontaine avec ses seaux et ses brocs, en se tuant les bras et se coupant le sang dans les doigts à transporter des kilos d’eau au retour.
  • Pour aller faire des courses, on rempli un caddie au supermarché et on passe en caisse. Pas la peine de transporter des chariots de provisions en parcourant des kilomètres à pied sur les chemins caillouteux, ni même besoin d’aller à l’épicerie, chez le boulanger, le charcutier, puis chez le quincaillier, et j’en passe. Parfois même, on clique sur les produits désirés et ils sont simplement livrés à domicile !
     
  • Pour dormir, on se couche dans un lit bien douillet dans sa petite chambre au papier peint bleu. Pas besoin de s’entasser à trois ou quatre pour se tenir chaud et parce que la chambre est petite.
     
  • Pour se déplacer, on grimpe en voiture et on démarre en allumant la radio. Plus besoin de parcourir des kilomètres à pied sur les chemins caillouteux pour se rendre au travail, le temps qu’il fait n’est presque même plus un problème.

La vie est tellement plus facile.

Pourtant, à contrario, les relations hommes femmes semblent bizarrement être devenues plus compliquées. Les couples ont une durée de validité limitée dans le temps, les séparations sont légions, et deux mariages sur trois se terminent par un divorce.

Pourquoi ?

Parce qu’on est devenu égoïstes. On est devenu des zappeurs. On ne veut plus s’emmerder avec quoi que ce soit.

  • Un problème avec un lecteur DVD récalcitrant ? Pourquoi faire réparer quand on peut simplement en acheter un autre en promo au Leclerc du coin pour moins cher …
  • Un appareil électroménager qui rend l’âme et c’est le même scénario.
  • Un documentaire télé chiant ? on change de chaîne en pressant sur la télécommande et apparaît à l’écran un programme bien plus ludique, abrutissant, mais reposant pour les neurones qui n’ont plus à réfléchir.
  • Un jean ou une chemise qui se déchire ? A quoi bon recoudre quand on peut simplement aller en acheter d’autres au magasin de fringues du coin ?


Ce qui ne marche plus ne vaut pas la peine d’être fixé,
on le change tout simplement.

 
En gros, on prend, on utilise, et on jette quand cela ne fonctionne plus ou ne donne plus entièrement satisfaction. Pourquoi garder quand on peut zapper pour mieux ?

Alors, en grands égoïstes que nous sommes, on est devenu consommateurs.
Pour tout. Y compris pour les relations.
Tu me saoules, je te zappe. Je ne ferai pas d’efforts, à quoi bon ?

On le voit déjà en chat ce genre de comportement. Tu ne donnes pas les réponses escomptées, je t’ignore, te blackliste et entame une conversation avec un autre pseudo (je dis volontairement pseudo et non  une autre « personne » car le chat est un univers de produits divers et variés qui cherchent acquéreurs ou à acquérir leur semblable). Je me sers de toi pour mon propre plaisir égoïste, le reste ne m’intéresse pas.

Mais plus grave encore, on le voit dans la vie de tous les jours… Les couples s’aiment, s’installent ensemble, et à la moindre difficulté, il y en a toujours un qui est prêt à claquer la porte, à partir, à s’enfuir loin de cette relation qui n’a plus rien d’idéal car elle ne correspond plus à ce qu’il ou elle en attendait. A quoi bon faire un effort ? Pourquoi faire des concessions ? Il est si simple de tout arrêter, de recommencer une autre histoire, avec quelqu’un d’autre.

On vit dans une société où tout est consommation, où tout est à profusion ou presque, où les sites nous vantent leur facilité à trouver l’âme sœur en trois clics, comme par magie, et où tout semble facile, prêt à consommer, satisfait ou remboursé. Quand ce n’est pas remboursé deux fois si on trouve moins cher ou mieux ailleurs…

Alors quel serait l’intérêt de faire le moindre effort ? Pourquoi se remettre en question ? Pourquoi se compliquer la vie au vingt et unième siècle ?

Et pourtant…

A force d’avoir la vie plus facile, on en oublie l’essentiel…

L’amour, le but ultime.

Qui passe par tant de choses indispensables : l’amour, le respect, la tolérance, le partage, etc

  • L’amour de l’autre et des autres, l’amour de soi sans égoïsme;
  • Le respect ; de soi d’abord. Et le respect des autres, dans leurs propres désirs, leurs propres envies.
  • La tolérance, parce que personne n’est identique et que chacun a un trésor à offrir aux autres
  • Le partage, d’idées, de valeurs, de choses concrètes ou abstraites

Bref, en fait, on en oublie les valeurs fondamentales. On oublie tout ce qui fait que nous sommes en théorie des êtres civilisés et non des animaux, que nous avons la capacité d’avoir de vrais sentiments, de faire changer les choses sans pour autant les bouleverser, que nous devrions pouvoir nous remettre en question et faire un effort lorsque l’on aime vraiment l’autre, que l’on a vraiment l’envie de faire quelque chose, de construire, d’apporter sa pierre à un édifice.

Mais sommes-nous tous assez sincères pour cela ? Sommes-nous capables de faire des efforts dans nos relations avec les autres ? d’être moins égoïstes ? moins centrés sur nous-mêmes et nos propres envies ? De faire les concessions nécessaires pour pouvoir enfin construire quelque chose à deux  en toute sincérité ?

Parfois je me pose la question.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Muscardin 31/05/2006 08:27

Mon dieu comme je suis d'accord.Je rajouterais un truc : l'ensemble des médias nous serine à longueur de journée que l'amour tombe du ciel un jour comme ça Boum.Erreur.L'amour c'est un chateau à construire pierre après pierre, pelletée de terre après pelletée de terre, jusqu'à enfin planter le drapeau en haut de la plus haute tour. Et à ce moment, recommencer la douve nord qui a des fuites et entretenir, entretenir, entretenir....

Whereistheone, alias Marjorie 31/05/2006 09:11

Eh oui, je partage ton avis...Il est plus difficile de construire sur la durée que de passer d'une fleur à l'autre...

Eric 28/02/2006 00:03

Que faisais nous sur les sites de rencontres ou dans les clubs de rencontre?
Nous choisissons, nous consommons, nous jetons !
La séduction est devenue un marché, l'amour lui est par définition gratuit (sauf pour Lulu du Bois de Boulogne, mais bon c'est l'exception qui confirme la régle).
Alors on séduit mais on reste seul. Nous sommes devenus esclaves de notre société, on consomme avec comme régle le zéro défaut et le zéro délai.
Nous ne sommes plus que des numéros d'abonnés. Plus de place pour les sentiments. Tout est affaire d'image, de communication, le coeur on s'en fiche et les idées aussi - pas rentable !
 

Whereistheone, alias Marjorie 28/02/2006 09:30

eh oui, et pourtant, moi j'y crois encore...

sully 24/01/2006 22:12

je decouvre par hasard votre blog,  parrano de la quete .........heuuuuuu non! mince! moi c'était pas ça que je voulais dire...hic...houlala j'fauk j'arrete de Boire moi j'vois en triple!
Non, moi ce que je voulais ajouter c'est simplement qu'à l'époque de nos grands parents les moeurs n'étaient pas les mêmes...pour résumer les filles de cette génération n' avaient souvent comme unique avenir professionel d'etre femme au foyer....le divorce n'était pas admis comme aujourd'hui et de faire un bébé toute seule je n'en  parle même pas....Alors c'est vrai on ne se séparait pas, mais ce n'était pas forcement "un signe d'union" et d'amour mais seulement "un signe des temps"....
Bon alors c'est quand le temps ou le Male passera homme au foyer?
La vie défile vite, mais il faut prendre le temps de connaitre la personne à coté de vous....même si il elle ne porte pas la derniere nike, si elle ne roule pas en cabriolet , si elle n'est pas bardée de diplomes ou bien si elle occupe un boulot pas tres valorisant...si elle n'a pas tout ça c'est qu'elle possède autre chose....
 
 
 

ange 23/01/2006 21:45

bonsoir mademoiselle
je decouvre par hasard votre blog,  parrano de la quete a tout prix, d'un bouc ou d'un ane ,ou d'un geniteur ou ?????????? ,parano de vieillir seule , cette bafouille est obsolete ,en ecrivant ces quelques lignes sur la vie actuelle , on a l'impresssion que vous inventez l'eau chaude
non,vous etes une femme pleine de complexes ,que les hommes doivent fuir car vous etes un produit non consommable
marie maita
 
 

Whereistheone, alias Marjorie 25/01/2006 14:11

tu aimes perdre ton temps alors toi... va voir ailleurs ma grande, il y a d'autres blogs qui peuvent t'intéresser, sur les raleurs, les empecheurs de tourner en rond et les éternels insatisfaits.Je ne t'ai pas forcée à lire, alors tu sais, si tu avais mieux à faire, il ne fallait pas hésiter à aller ailleurs...Bonne journée quand même!

ange 23/01/2006 21:45

bonsoir mademoiselle
je decouvre par hasard votre blog,  parrano de la quete a tout prix, d'un bouc ou d'un ane ,ou d'un geniteur ou ?????????? ,parano de vieillir seule , cette bafouille est obsolete ,en ecrivant ces quelques lignes sur la vie actuelle , on a l'impresssion que vous inventez l'eau chaude
non,vous etes une femme pleine de complexes ,que les hommes doivent fuir car vous etes un produit non consommable
marie maita
 
 

Whereistheone, alias Marjorie 25/01/2006 14:10

tu as raison ma grande. No comment :-)