Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Monday blues

Je suis dans l’attente, dans l’incertitude. 

Appelleras-tu ? aurai-je la chance de te voir enfin, après tout ce temps ? As-tu seulement eu mes messages ? tu as comme disparu de nouveau. Tu apparais et tu disparais, au gré de tes envies, tu me nargues, tu joues avec mes nerfs et mes sentiments, moi qui ne souhaite que te revoir, enfin, pour une fois pour toutes être fixée définitivement. 

Peut être n’y aura-t-il rien après tout ? Peut être la magie est-elle passée, peut être n’a-t-elle jamais existé que dans mes rêves, mes hallucinations, mes délires éveillés ? Tant de contradictions dans tes dires, tes actions et dans les miennes également quand j’y repense… Peut être n’étions-nous prêts ni l’un ni l’autre pour une histoire aussi insensée, peut être avons-nous tout simplement eu peur ? Le saurai-je jamais ?

J’ai peur et tout à la fois tellement envie de te revoir…

Peur de la déception peut être, après tant de rêves élaborés, tant de choses imaginées, tant de scénarios joués et rejoués à l’infini.

Peur du néant, du vide, de l’absence de cette complicité qui avait semblé naître entre nous deux.

Peur de réaliser que tout ça a laissé la place au vide, au détachement, à un océan d’incompréhension et de faux espoirs entre nous.

Le passage du virtuel au réel peut parfois terrifier quand on en connaît les dangers, quand on sait à quel point il peut blesser profondément.

Mais pourtant, ce réel, nous l’avons vécu, nous avons passé ces quelques heures ensemble, alors, serait-il possible qu’il n’en reste rien ?

J’ai peur de tout cela.

Mais j’ai peur aussi de l’inverse. Peur de me retrouver face à l’homme que j’ai perçu chez toi, le personnage pour lequel j’ai craqué sans en rien laisser paraître, celui vers lequel je me sens irrésistiblement attirée.

Peur de souffrir si jamais ces sentiments que je ressens ne sont pas partagés.

Peur de n’être rien pour toi qu’une vague connaissance Internet, semi virtuelle en quelque sorte.

Peur de ne rien t’inspirer, ne rien représenter à tes yeux.

Mais à quoi bon avoir cette peur si elle ne me sert pas à aller au-delà du simple rêve, de la simple imagination ? la peur est sensée faire avancer, donner des ailes parfois, emplir les cœurs et booster la volonté.

Il faudrait que j’appelle cette semaine, que je passe un simple coup de téléphone, pour voir… Que pour une fois, je prenne mon courage a deux mains, et que je fasse enfin quelque chose, un pas vers toi. Et qui sait ? Peut être ferais-tu le deuxième ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Auguste Tronchon, Charcutier 18/01/2006 15:46

Appelle ! C'est agaçant cette position d'attente.

Whereistheone, alias Marjorie 19/01/2006 23:59

Tu l'as dit...Les choses ont avancé, mais chut... c'est mon jardin secret ça pour l'instant... :-)en tous cas merci du conseil :-)

Christophe 18/01/2006 00:02

Bonsoir,
Voyons les choses d'un oeil pragmatique.
Pour l'instant tu as un fantasme et le beau souvenir de quelques heures au paradis.
Quant à ce que tu peux avoir probablement rien de ce que tu imagine et c'est justement ca qui est interessant.
Quant à ce que tu risque juste de casser le fantasme ce qui à mon avis n'est pas plus mal car personne (aucun boyfriend je veux dire) ne peux lutter contre un fantasme.
Donc un seul conseil prend ton courage a deux mains et fais ce que tu as à faire.
Je te souhaite bonne chance et te diffuse des ondes courageuse :)
Très belle nuit,
Christophe, " Ermite de la montagne"

Whereistheone, alias Marjorie 19/01/2006 23:54

ah oui, quand je me relis, je vois que j'avais le moral dans les chaussettes... Mais bon, aujourd'hui, tout va bien!!!y'a des soirs comme ça...Mais je vis, je n'attends pas apres un fantasme, je te rassure. Sinon, je peux donner raison à ma grand mere et finir vieille fille :-) ah ah ah... Ca serait dommage, quand meme, non?