Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Pas simple

Bon, ben j’ai fait peut être un malheureux de plus ce soir…

Oui je sais, je ne suis pas sympa, mais je ne vais quand même pas me morfondre pour cela, hein ? Mister Bernard a rappelé, suite à notre rencontre de la semaine dernière.

Moi, je suis restée cool, sympa, et on a même plaisanté au téléphone. Seulement quand je lui ai dit que malheureusement, je ne pensais pas qu’on pourrait faire quoi que ce soit ensemble, bien que je l’ai trouvé sympa et charmant, il n’a pas apprécié.

Il a fallu qu’il me sorte un speech de dix minutes, sur ma façon de juger trop hâtive, etc, etc…

Ben voyons ! Je suis quand même restée une heure et demi au café avec lui, alors si j’ai été hâtive, je ne pige rien moi… On a discuté, je n’ai pas eu le déclic attendu, alors quel intérêt ? Ne vaut-il pas mieux être directe et franche ? Je ne me voyais pas lui dire que je serais ravie de le revoir quand ce n’est pas vrai. J’aurais été bien plus cruelle en lui disant que j’aurais hâte de le voir, en le revoyant et le faisant mariner dans l’espoir de vivre quelque chose avec moi, non ?

Alors franchement, me dire que surtout, SURTOUT, il ne faut pas que je m’inquiète pour lui, (ben pourquoi ? Je ne vois pas pourquoi je m’inquièterais moi !) et qu’il trouvera sans soucis, je ne vois pas le but non plus.

Ne peut-on pas dire a quelqu’un que l’on n’est pas attiré sans devoir aussitôt se taper une pluie de reproches destinés à vous faire culpabiliser ?

Pourtant, moi qui ne fais jamais dans la diplomatie, j’ai mis des gants et j’ai été très sympa, tout en étant claire. Je lui ai dit que visiblement nous n’étions pas du même univers et que cela me semblerait difficile d’envisager quoi que ce soit de sentimental avec lui. Et là, il a sauté sur ses grands chevaux, et m’a dit que malgré son job d’ouvrier, ses activités immobilières lui rapportaient pas loin de 25 000 Frs par mois (euh… et en euros, ça fait combien ? Parce que moi et les francs…) et que s’il voulait il pourrait rouler en Ferrari. Ceci dit, ça serait sûrement mieux qu'une 205 décapotable noire avec une capote blanche, mais cela reste un détail :-) Et moi je commencerais par changer sa garde robe à vrai dire... Mais là je ferais mieux de me taire, chacun son style après tout.
Mais quel intérêt de me parler de ses revenus ? Tant mieux pour lui, je m’en fous de ce qu’il gagne moi, je ne suis pas vénale, et l’argent ne m’intéresse que sur mon compte en banque, pas sur celui des autres. Je me demande où est l’intérêt de parler fric quand il est question avant tout d’attirance physique et intellectuelle…  Je n’allais tout de même pas lui dire qu’en fait, son allure de paysan et son style beauf ne m’attiraient pas, non ? Pas de classe, pas de prestance telle que je l’aime chez un homme, même s’il a du charme (eh oui, soyons réaliste !) et pas l’allure d’un type que j’aimerais avoir a mes cotés tout simplement. Je pourrais tomber raide d’un type fauché si je me sens envoutée, et dans ce cas, l’état de son compte en banque me passerait largement au dessus. On ne fait pas sa vie avec un porte-monnaie, mais avec un individu.

Ici, il est question de feeling et je ne l’ai pas eu avec lui. Est-ce dramatique ? Alors non, non et non, je ne culpabiliserai pas.

D’autant qu’en fin de compte, il a fini par me demander comment je faisais pour tenir sexuellement sans avoir de mec ("tu ne dois pas être super sexuelle toi, dis-moi?"), parce que lui ; il ne tient pas plus d’une semaine… Alors non seulement je ne culpabiliserai pas, mais en plus, je ne regrette rien… Ah... les mecs... Tous les mêmes! non? (ben j'espère que non quand même!)

Aurais-je dû lui dire que je suis une femme, une cérébrale et non une mécanique, que j’ai un super vibro (youpi!) et que j’ai juste un coup de fil à passer si vraiment j’ai un gros manque, afin que Greg, mon sex partner habituel, vienne passer une soirée? Ben non, peut être que j’ai bien fait de ne rien dire… Qu’il reste dans son incompréhension malsaine ! Et qu'il me croit nonne si ça lui chante.
Je ne suis pas achetable, ni par le fric, ni par le cul. Dommage pour lui s'il est habitué au contraire. Et entre nous, son physique ne me donnerait pas particulièrement envie à moi...

Mais où va-t-on ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article