Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

Rencontre avec Mister Bernard

 Charmant, original et calme... mais certainement pas pour moi !


Oups, j’appréhendais cette rencontre… Les signes précurseurs n’étaient pas dans le vert mais plutôt dans le rouge…

TABLEAU

Mister Bernard me paraissait un peu curieux, et hors de ce monde (en tous cas du mien). Appeler pour faire connaissance à près d’une heure du matin, déjà, n’augurait pas de quelqu’un faisant preuve de respect envers les autres selon moi (mais cela vient sûrement de mon éducation !). Il a 41 ans, dit être mécano mais pas dans l’automobile, faire les 3x8, et ne pas faire de sport à part la moto. Tiens, je ne savais pas que c’était un sport ça, je pensais que c’était un moyen de locomotion, mais bon, je peux me tromper…

Hier il voulait faire mi-route et j’ai refusé. C’est d’autant mieux pour moi, je ne veux plus me déplacer pour ce genre de rencontre.

Aujourd’hui, il me rappelle pour savoir si c’est toujours ok pour ce soir. Je dis oui, il est soulagé on dirait. Je ne vois pas pourquoi je dirais oui un jour et non le lendemain. Je n’ai qu’une parole moi.

Aujourd'hui, il se plaint de devoir racheter une carte pour son téléphone a dix euros, et dit qu’il ne s’abonnera qu’une fois qu’il aura coupé sa ligne fixe, car sinon ça fait trop cher tous les mois. Moi je pense à ma dernière facture de 379 euros chez SFR et je me dis qu’il en aurait une crise cardiaque car cela doit représenter son budget pour trois ans… mais bon, passons.

Bref, je m’imagine (pour l’avoir déjà vécu) que ce type va sans doute rechigner aussi à me payer un verre s’il est si près de ses sous que là. Pas grave, j’ai des euros sur moi, ce n’est pas un soucis, je peux très bien payer.

Enfin, il aura une 205 décapotable noire avec une capote blanche, je ne devrais pas le louper. Ca, pour sûr, une voiture pareille, ça se remarque sûrement !

Alors je m’imagine que je vais tomber sur un beauf, radin et fauché, probablement aigri par la solitude et peu bavard… Que je vais m’emmerder et prétexter un truc a faire au bout de 15 minutes.

 

FINALEMENT :

J’arrive à la brasserie de la gare, il est là, souriant et avec un look plutôt original. Cheveux mi-longs et gris, avec une queue de cheval pour tenir les mèches du dessus, en jean et doudoune beige, on l’imaginerait bien éleveur de chevaux en Camargue ! Ou bien il a un look d’artiste, mais il est à part. Il doit faire 1m70 à tout casser, même hauteur que moi en talons, donc c’est ce que j’en déduis.

 

On prend un verre.

il parle.

il est calme.

Il parle peu.

Il parle lentement

Il parle bas

Moi qui suis speed, ça me change

Roxane se couche à mes pieds, se relève, se recouche.

Je parle assez peu

Je n’ai pas grand-chose à dire

Il ne pose pas de questions

Je ne lui en pose pas non plus qui soient trop personnelles

Echange de banalités

Sur l’agence

Sur les rencontres

Sur les relations au travail

Sur la vie sociale et les rencontres

Quand je parle ou que je réponds, il passe sa langue sur ses lèvres, sur ses dents, c’est une manie bizarre dont il n’a sûrement pas conscience.

 
BILAN

Bref, il est sympa, mais nous vivons dans deux mondes radicalement opposés.

Il n’a jamais touché à un ordinateur et n’en voit pas l’intérêt.

C’est un manuel, pas un intello. (mais je n’ai rien contre les manuels non plus !)

Il ne lit pas à part Auto-Moto (je ne savais pas que c’était un roman ça !)

Il prend régulièrement une année sabbatique (comprendre qu’il alterne chômage et périodes d’emploi)

Il retape des maisons qu’il met en location

Il ne bosse pas trop dur (moins j’en fais mieux je me porte)

Il fume des roulées

Il allume ses roulées avec un allume gaz qu’il sort de sa poche (ça fait gros pour un briquet)

Il boit un picon bière (c’est quoi ?)

Il a toujours la langue dehors quand je parle, ça commence à m’exaspérer. Je vais finir par ne plus rien dire. Au moins, quand c’est lui qui parle, il est obligé de la rentrer.

Il parle en francs, c’est archaïque. Moi je ne parle qu’en euros ou en livres sterling, à la rigueur en dollars, mais c’est tout. J’ai du mal avec la conversion, les chiffres qu’il annonce me paraissent si grands !

 

Il s’étonne que j’aie du caractère. Souhaite savoir ce que ça donne avec qqn qui en a peu ou pas, puis avec qqn qui en a moyennement et enfin avec qqn qui en a beaucoup. Je réponds, puis je me tais.

Il fait allusion au physique lors d’une première rencontre, moyen détourné de savoir s’il me plait ou non, je feins de ne pas comprendre et je change de sujet. Moi je lui plais à priori, ce qu’il confirmera plus tard dans son désir de me revoir.

 GESTE MALENCONTREUX

Au bout d’une heure, il doit partir car il a un rdv. Sauf que pour m’annoncer cela il me tape sur la cuisse en disant « ma chère Marjorie ». Là, c’est un peu beaucoup. On n’a pas élevé les cochons ensemble, non ? Mauvais point. La proximité comme ça, je n’aime pas. J’aime les approches subtiles.

Finalement il paye quand même. J’en suis ravie.


BYE BYE
 

Son tacot (noir et blanc je confirme) est garé devant le bar. Il insiste pour me raccompagner jusqu’à ma voiture qui elle, est à l’autre bout du parking, une bonne centaine de mètres. Il veut prendre la laisse de Roxane, je la lui laisse.

Enfin, ma volvo est là ! J’ouvre le coffre et fait monter Roxane. Sur le pare-brise se trouve mon annonce de mise en vente. « ça fait combien de francs, 14 000 € ? » Je réponds environ 92 000 Frs, et il siffle, trouvant que c’est cher. Ben non, pourtant, pas pour ce type de voiture.  Pourquoi je la vends ? Parce que j’en veux une autre. J’ai fait 60 000 bornes en un an avec, j’en voudrais une autre plus récente. Ca a l’air de le surprendre qu’on change de voiture comme ça, mais moi c’est mon outil de travail, pas un tacot. Et oui, Roxane monte dans le coffre, pas sur les sièges arrières, c’est du cuir, ça serait dommage… non ?

Enfin, il me fait la bise, me dit à bientôt, et me demande avec insistance, comme au bar quelques minutes avant, si ça me dirait qu’on se revoit. Je lui dit qu’il me rappelle, je vais voir. Devant mon manque d’enthousiasme probablement apparent, il s’en va avec un signe de la main et un sourire, charmant je dois dire.

 

Il a du charme, c’est indéniable.

Il est calme, c’est évident.

Il est à part, c’est incontestable.

Il n’est pas pour moi, c’est certain.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

bernard 12/10/2006 02:09

un picon biere c'est
7/10 de biere ( la premiere venue, une blonde sans doute et sans jeux de mots)
3/10 de picon, un alcool marron-orange, a 18 degrés, fait a base de liqueur d'orange. certains disent du citron amère !
voila c'etait la page gastronomie et alcoolemie

Whereistheone, alias Marjorie 12/10/2006 09:22

Eh ben... Merci bien d'avoir informé la blonde que je suis ;-)Je me coucherai moins bête ce soir :-)

Lesaint 06/01/2006 23:26

Marjorie vient de me dire qu'elle ne pouvait pas corriger mes fautes, alors contentez vous de savoir que je les ai vues mais trop tard je suis un enfant de la méthode globale alors je demande votre indulgence, j'ai voulu porter plainte contre un ministre à ce sujet mais ils ont dit responsable mais pas coupable ... ;-) un petit clik vaut mieux que pas de clik du tout ...

Indiana Jil 06/01/2006 02:51

Oh la la, que tu es difficile, dis toi bien qu’un motard est un sportif en puissance, hé oui il en faut des muscles pour tenir ces grosses machines, véritables  monstres de la route, donc en quelques sortes c’est un sport à part entière. Bon ok, je reconnais, mister Bernard (tiens comme dans les Bronzés !) ne doit pas être motard de haut niveau mais tout de même…..Quant à la 205 décapotable, mais que tu es difficile, c’est une voiture de prestige, mais tout est une question de temps, il faut relativiser, fut une époque où mister Bernard aurait sans doute emballé toutes les jeunes demoiselles avec un tel bolide…En ce qui concerne le téléphone, hé bien le pauvre garçon n’a peut-être pas un gros budget, oh la la que tu es difficile…..
Blague à part et un peu plus sérieusement, en rapport avec ta remarque sur l’invitation à prendre un verre, sans aucun manque de galanterie, je ne considère pas que l’homme doivent essentiellement inviter la demoiselle à une première rencontre, je serais plutôt pour le partage des frais. Tu imagines à une époque je rencontrais plusieurs filles par semaine via meetic, mais si je les avais toutes invité, je serais sur la paille, déjà que ce n’est pas le top….
Bon pour revenir sur la conclusion de cette rencontre….Que dire ? Tu as rencontré un cas….Moi je crois que j’aurais rigolé, enfin peut-être pas par respect, mais cela aurait été très dur de résister. La description que tu en donnes est très picturale, il aurait fallu filmer pour Strip-tease, crois moi cela aurait marché ! Bon je vais lire le prochain…..

Whereistheone, alias Marjorie 06/01/2006 09:55

Merci pour ton com! Je partage souvent les frais à vrai dire, et la dernière fois, j'ai même carrément invité le jeune homme. Cela ne me pose pas de soucis particulier à vrai dire, même si par galanterie, je considère que l'homme doit tout de même proposer. Sûrement mon coté vieille France!Et les moyens d'un homme ne me préoccupent pas tant que cela même si je considère qu'un homme devra tout de même contribuer aux revenus du foyer, même s'il gagne moins que moi car je me fous un peu de tout cela. Par contre, se plaindre pour 10 euros avant même de rencontrer quelqu'un, c'est surtout ça que j'ai trouvé déplacé en fait, d'où ma réaction. Je ne me verrais pas dire qu'il me manque 10 euros pour charger mon téléphone à une future rencontre, mais cela dit, c'est une façon de penser très très personnelle.

Steve 10/11/2005 20:58

Ah, sacrée cousine..... C'est pas un mec pour toi ca....mdr