Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

WHEREISTHEONE - ou Marjorie à la recherche de Mister Right

Rechercher l'âme sœur quand on est célibataire à 34 ans (déjà!) et qu'on a "tout pour plaire" paraît-il...Searching for Mister Right, when you are 34 (already) and have "almost" everything...

La marque du temps...

Malheur !

Qu’a-t-il bien pu se passer entre hier et ce matin ? Qu’ai-je fait de ma nuit ? J’ai pourtant dormi, comme d’habitude… Ou alors je ne les avais pas encore remarquées.

Evidement, maintenant que j’ai maigri, je n’ai plus le même look, et mes joues sont plus creusées, c’est un bonheur, on voit mon sourire. Oui oui oui, je n’ai plus des joues de hamster comme avant, et je me trouve même presque jolie à certains moments (mais oui, tout arrive !)

Alors, quel ne fut pas mon étonnement ce matin même, lorsqu’en me souriant, j’ai remarqué trois petites lignes verticales au milieu de ma joue droite… HORREUR ! C’est sûr qu’avoir une fenêtre sur la droite, ça fait ressortir les défauts, bien plus qu’à l’éclairage d’un néon blafard…

Du coup, j’ai tourné légèrement la tête pour voir ma joue gauche, et stupéfaction, même chose à gauche… Des petites lignes quand je souris. Mon Dieu, mais quelle horreur !

C’est là que je me dis que j’aurais dû commencer les anti-rides à 25 ans, que depuis huit ans et 3 mois, ça m’aurait fait environ 3013 applications (à raison d’une par soir) de cette satanée crème. Depuis tout ce temps, j’aurais peut être pu retarder les effets du temps, ou même, rêvons un peu, faire en sorte que le temps ne marque pas mon visage…

Alors les regrets (petits mais là quand même) m’envahissent, le désespoir (peu profond mais là quand même aussi), irrémédiable, s’installe… Et je me souviens des petites phrases de ma mère quand, lorsque j'avais 25 ans, elle me disait « tu devrais penser à une crème hydratante anti-rides à ton âge, il faut commencer tôt ! » Oui maman, tu avais ENCORE une fois raison… Mais bon, à 25 ans, ça me faisait doucement rigoler les conseils de ma mère…

D’un autre coté, quand on sait le prix de ce type de crème, et que l’on n’est même pas sûr de leur efficacité, moi je me dis que si cela se trouve, j’ai économisé de l’argent…

Voilà, donc pour me consoler, je me dis que mieux vaut des joues creuses qui marquent lorsqu’on sourit que des grosses joues de hamster, et que de toutes façons, ce n’est pas cela qui devrait logiquement m’empêcher de rencontrer quelqu’un de bien.

Et après tout, si je ne veux pas les voir ces rides (que je qualifierais d’expression, pas de vieillesse !) je n’ai qu’à plus me sourire dans le miroir… LE point positif, c’est que lorsque je ne souris pas, mes joues sont bien lisses, donc je pense que si maintenant je me jette sur les crèmes anti-rides, je peux peut être éviter que ces rides ne se creusent et se voient sans sourire… Il n’est jamais trop tard… Mais où est donc ce satané pot de crème ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article